premier semestre: OC Oerlikon plonge dans le rouge
Actualisé

premier semestreOC Oerlikon plonge dans le rouge

Après une perte nette de 313 millions de francs au premier semestre, OC Oerlikon va supprimer un millier d'emplois dans sa division textile (Saurer) en Europe.

La restructuration, entamée en début d'année, connaît ainsi un coup d'accélérateur.

OC Oerlikon entend réduire la palette de ses produits dans cette activité, qui subit de plein fouet le ralentissement conjoncturel en cours. Les 1000 emplois à tracer le seront à moyen terme, s'est contenté de préciser le groupe technologique alémanique en présentant ses comptes semestriels mardi.

Au niveau mondial, OC Oerlikon prévoit de supprimer la moitié des sites de production. En revanche, l'usine de Suzhou, en Chine, sera développé.

Plongeon

Au premier semestre, le groupe basé à Pfäffikon (SZ) a plongé dans les chiffres rouges, en essuyant une perte nette de 313 millions de francs. Au terme de la même période de l'an passé, il dégageait encore un bénéfice net de 128 millions.

Les analystes s'attendaient certes à des chiffres rouges, mais en moyenne à 280 millions «seulement». Pour mémoire, le groupe avait lancé il y a deux semaines un avertissement sur résultats. A la Bourse suisse, l'action abandonnait 2,3% vers 11h30, dans un marché lui-même recul.

La dégradation s'explique par la hausse des prix de l'énergie et des matières premières ainsi que par le ralentissement affectant les secteurs du textile et des semi-conducteurs, a noté OC Oerlikon. Le chiffre d'affaires a pour sa part reculé de 6,5% pour s'inscrire à 2,5 milliards de francs.

Optimisme de rigueur

Au niveau opérationnel (EBIT), le groupe alémanique évolue désormais également dans le rouge avec une perte de 238 millions de francs, à comparer avec un bénéfice de 232 millions un an plus tôt. Les entrées de commandes sont aussi en repli avec un montant de près de 2,8 milliards à fin juin, en diminution de 6,7%.

Dans le rouge, OC Oerlikon n'en envisage pas moins l'avenir proche avec optimisme, sur fond de restructuration destructrice d'emplois. Les affaires liées à la machine textile devraient «vraisemblablement» renouer avec la zone bénéficiaire dès l'an prochain.

Pour les autres secteurs, le groupe technologique alémanique table sur une marge opérationnelle supérieure à 10% en 2009, a-t-il fait savoir en préambule à une conférence de presse. Ces prévisions sont énoncées en partant du principe que les affaires n'auront pas encore à subir une nouvelle dégradation du climat conjoncturel.

Fondamentalement, OC Oerlikon apparaît bien positionné dans tous ses secteurs d'activité, relève son patron Uwe Krüger, cité dans un communiqué. Le segment touchant au solaire a par ailleurs réalisé un «très bon» premier semestre 2008.

Pour l'entier de l'exercice en cours, le groupe s'attend à dégager un résultat opérationnel d'un tiers inférieur environ à celui dégagé l'an dernier. Quant au chiffre d'affaires, il devrait ressortir légèrement inférieur. (ats)

Ton opinion