Suisse: OC Oerlikon s'empare de Sulzer Metco
Actualisé

SuisseOC Oerlikon s'empare de Sulzer Metco

Le conglomérat industriel schwyzois a signé un accord pour s'emparer d'un unité du groupe zurichois active dans le traitement de surfaces.

Sulzer prévoit que la vente entraînera un afflux de fonds après impôts d'environ 850 millions de francs, a indiqué vendredi le groupe. Ces fonds seront utilisés pour des acquisitions ciblées et d'autres investissements dans la croissance organique sur les principaux marchés.

Sulzer Metco constitue une part non négligeable de l'entreprise zurichoise. La division, qui compte quelque 2400 employés, a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de près de 700 millions de francs. Elle sert principalement des clients des secteurs des transports, en particulier l'automobile et l'aéronautique.

La transaction, soumise au feu vert des autorités de la concurrence, devrait être finalisée dans le courant du 3e trimestre 2014. La cession permet à Sulzer de se focaliser sur ses principaux marchés que sont les équipements et machines destinés aux industries pétrolière et gazière, ainsi que les secteurs de l'énergie et de l'eau.

Candidat naturel

Pour rappel, OC Oerlikon est lié à Sulzer via la société Renova de l'investisseur russe Viktor Vekselberg. L'oligarque détient en effet, selon les dernières annonces de participation connues, quelque 47% dans le groupe schwyzois et environ 31% dans Sulzer, qui lui est basé à Winterthour (ZH).

OC Oerlikon avait fait part il y a plusieurs mois de son intérêt pour Sulzer Metco. Selon divers médias, il restait deux candidats au rachat de l'unité mise en vente l'été dernier. La société de participation EQT de la famille suédoise Wallenberg était également sur les rangs.

L'unité rachetée sera fusionnée à la division Oerlikon Balzers, également spécialisée dans le traitement de surfaces, a précisé le groupe dans son propre communiqué. La nouvelle entité a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires pro forma de 1,2 milliard de francs. Elle compte environ 6000 collaborateurs dans 35 pays.

Principale division

La division de traitement de surfaces d'OC Oerlikon devient la première unité du groupe, en représentant environ le tiers des ventes totales de l'entreprise. Sur une base pro forma, le chiffre d'affaires 2012 du conglomérat schwyzois s'élève à 3,6 milliards de francs.

L'acquisition permet au groupe de faire bondir ses ventes de près d'un quart. La nouvelle unité sera dirigée par l'actuel directeur général de Balzers Hans Brändle.

«Cette étape marque un jalon important pour le groupe Oerlikon en créant le leader mondial de produits et services pour les solutions de surface», a commenté le directeur général Brice Koch, cité dans un communiqué.

Marge de manoeuvre

Le groupe souligne qu'il dispose d'une excellente situation financière avec des liquidités nettes d'environ 1 milliard de francs. La transaction sera effectuée en liquide, mais également via des lignes de crédit pas encore utilisées. OC Oerlikon entend ainsi conserver sa marge de manoeuvre pour de futures acquisitions.

Après avoir frôlé la faillite, OC Oerlikon avait renoué avec les chiffres noirs en 2010. Le redressement avait été le fruit d'un vaste programme de restructuration. Les titres des deux groupes s'affichaient en hausse vendredi à la Bourse suisse. (ats)

Ton opinion