05.03.2019 à 09:36

Réalité immersive

Oculus n'acceptera que des jeux à fort potentiel

La filiale de Facebook a durci les conditions pour figurer sur la boutique d'apps de son prochain appareil.

de
laf

Les développeurs devront faire valoir non seulement la qualité, mais aussi un «succès commercial probable» de leur titre pour espérer intégrer le catalogue d'apps de l'Oculus Quest. La filiale de Facebook veut assurer une «expérience toujours agréable» aux futurs porteurs de son casque de réalité virtuelle. Selon Chris Pruett, responsable de l'écosystème des applications, il s'agit aussi «d'éviter aux développeurs d'investir des ressources dans des jeux qui ne se vendent pas».

Facebook mise gros sur le nouvel appareil. Dépourvu de câbles et autonome comme le modèle Go, le successeur Oculus Quest affichera des caractéristiques semblables au modèle Rift alimenté par un ordinateur. Il sera ainsi capable de gérer 6 degrés de liberté (DoF, pour degrees of freedom dans le jargon): il sera donc sensible à 3 types de mouvements de la tête et trois autres du corps dans l'espace. Comme le Rift, le Quest sera vendu avec des contrôleurs efficaces sur des jeux comme «Superhot VR» et «Face Your Fears».

Facebook pourrait l'annoncer fin avril devant les développeurs, à l'occasion de la conférence F8. Son prix devrait tourner autour de 400 francs, soit le double de l'Oculus Go à sa sortie.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!