Ski alpin - Odermatt et Hintermann sur le podium de la descente de Bormio

Publié

Ski alpinOdermatt et Hintermann sur le podium de la descente de Bormio

Malgré la chute de Beat Feuz, les Suisses se sont illustrés sur la «Stelvio» avec les 2e et 3e rangs de Marco Odermatt et de Niels Hintermann. Dominik Paris s’est montré le plus rapide.

par
Sport-Center
Grâce à son premier podium dans la discipline, le Nidwaldien accentue son avance en tête du classement général.

Grâce à son premier podium dans la discipline, le Nidwaldien accentue son avance en tête du classement général.

AFP

Sur une «Stelvio» toujours aussi glacée et exigeante, avec des skis qui tapent et des cuisses qui brûlent après deux minutes d’effort, cette quatrième descente masculine de la saison a confirmé la toute grande classe de Marco Odermatt, phénoménal de haut en bas. Mais le Nidwaldien, déjà vainqueur trois fois en géant et à une reprise en super-G cet hiver, devra encore attendre avant de remporter son premier succès en descente. Celui qui domine le général de la Coupe du monde a pris, en toute confiance, tous les risques pour gagner mais s’il a disputé une course quasi parfaite, il a dû tirer sa révérence à “M. Bormio”, on veut parler de Dominik Paris, pour 24 centièmes.

Le descendeur italien, qui avait déjà dompté six fois cette piste (dont une fois en super-G) qu’il maîtrise parfaitement sur le bout de ses spatules, était encore une fois le plus fort ce mardi pour s’offrir sa 9e victoire sur le cirque blanc. Il a surtout privé la Suisse de fêter un doublé…

Deux Suisses éliminés

Très à l’aise lors des entraînements, Nils Hintermann a en effet complété le podium en se hissant à un magnifique 3e rang, juste derrière son jeune coéquipier mais devant Aleksander Kilde et le double champion du monde Vincent Kriechmayr. Le Zurichois, vainqueur surprise du combiné de Wengen il y a quatre ans, se trouve actuellement dans une forme olympique…

Beat Feuz, qui n’avait plus chuté depuis le 21 janvier 2017 à Kitzbühel, s’est retrouvé pour sa part les deux skis en l’air, alors qu’il était en course pour un nouveau top 10, voire mieux.

Deuxième de cette descente de Bormio en 2019, Urs Kryenbühl a connu la même désillusion. Gilles Roulin et Stefan Rogentin se sont eux classés respectivement au 19e et 23e rang, Les autres Helvètes sont plus loin: Justin Murisier est 33e à 3’’12 et Yannick Chabloz 34e à 3’’14.

La revanche entre Marco Odermatt et Dominik Paris aura lieu ce mercredi dans un super-G qui promet aussi un beau spectacle sur cette «Stelvio» (11h30).

Ton opinion

2 commentaires