Ski alpin: Odermatt: «Si vous ne risquez pas, vous ne gagnez pas»

Publié

Ski alpinOdermatt: «Si vous ne risquez pas, vous ne gagnez pas»

Le skieur nidwaldien a une nouvelle fois remporté le géant d’Adelboden. Il s’agit de la deuxième victoire de sa carrière sur la Chuenisbärgli. Il revient sur cette course folle devant un public acquis à sa cause.

par
Rebecca Garcia
(Adelboden)
Odermatt et Meillard sont les deux champions présents sur le podium à l’occasion du géant samedi. Le Nidwaldien a particulièrement brillé.

Odermatt et Meillard sont les deux champions présents sur le podium à l’occasion du géant samedi. Le Nidwaldien a particulièrement brillé.

AFP

Victorieux avec la manière du géant d’Adelboden, Marco Odermatt est revenu sur sa performance en conférence de presse samedi après-midi. Il a bien entendu les chants en son honneur et a largement joué avec le public au terme de la course.

S’il avait déjà gagné l’an dernier, ce succès a tout de même une saveur particulière. «Les courses à la maison sont toujours spéciales, et ça l’était peut-être un peu plus cette année dans ces conditions, avec autant de fans, cette atmosphère géniale. C’est une des courses les plus chouettes que j’ai pu disputer», a assuré le Nidwaldien.

Il a ensuite ajouté que tout n’était pas facile, et que ces bons résultats sont le fruit d’un travail de tous les jours avec son équipe. «Il faut toujours pousser», a-t-il rappelé, en prenant en exemple sa deuxième manche à la limite du possible. «Si vous ne risquez pas, vous ne gagnez pas.»

Son plan d’attaque était donc clair: attaquer mais aussi apprécier l’atmosphère autant que possible. «Je pense que vous ne pouvez pas avoir de doutes. Il faut croire en vous.» Une manière de fonctionner qui semble lui réussir tant il aligne les succès.

Meillard en confiance

Loïc Meillard a lui aussi terminé sur le podium. Il a saisi la troisième place, derrière le Norvégien Henrik Kristoffersen. Le skieur d’Hérémence signe donc un bon résultat de plus, et prouve sa forme du moment. «C’est bien à skier, c’est difficile, et j’aime quand il faut pousser et accepter certaines petites erreurs sur une piste», a affirmé le skieur d’Hérémence devant la presse. Il n’aura pas le temps de se reposer puisqu’il sera déjà aligné en slalom dimanche.

Ton opinion

35 commentaires