France: «Oeil pour oeil»: une élue dérape après le massacre

Actualisé

France«Oeil pour oeil»: une élue dérape après le massacre

Une conseillère régionale de Bretagne, ex-FN, a écrit sur Twitter «tuerie en new zealand: oeil pour oeil...», juste après l'attentat qui a fait 49 morts à Christchurch.

En 2017, Catherine Blein avait été suspendue du FN pour avoir tenu des propos homophobes et islamophobes sur les réseaux sociaux. (photo: AFP)

En 2017, Catherine Blein avait été suspendue du FN pour avoir tenu des propos homophobes et islamophobes sur les réseaux sociaux. (photo: AFP)

Le président de la région Bretagne, Loig Chesnais-Girard (PS), a annoncé avoir saisi samedi la justice après un tweet d'une conseillère régionale (ex-FN) évoquant la loi du talion après l'attentat de Christchurch. «Je dénonce les propos de Madame Blein, élue sur la liste RN, qui sont clairement condamnables par la Loi. Honteux, dangereux et scandaleux!», a écrit M. Chesnais-Girard. Catherine Blein, 73 ans, retraitée de l'agriculture, avait écrit le message «tuerie en new zealand: œil pour œil...», un tweet désormais effacé.

Quarante-neuf personnes ont été tuées et vingt autres ont été grièvement blessées dans des attaques contre deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, par un terroriste extrémiste australien, «fasciste autoproclamé». Samedi, dans un communiqué, le groupe Rassemblement National (RN) au Conseil régional de Bretagne a condamné «avec la plus grande fermeté les propos tenus par Mme Catherine Blein sur twitter et tient à rappeler qu'elle a été exclue du Rassemblement National et de notre groupe politique au mois de mai 2017».

En 2017, elle avait été suspendue du parti présidé par Marine Le Pen pour avoir tenu des propos homophobes et islamophobes sur les réseaux sociaux. (afp)

Propos islamophobes: un oeuf sur la tête

Un sénateur australien d'extrême droite a dû être maîtrisé samedi après avoir frappé un jeune homme qui lui avait lancé un oeuf pour dénoncer ses propos islamophobes au lendemain d'un carnage dans des mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch. (Images: Twitter)

Le terroriste inculpé pour meurtre

L'homme qui a abattu 49 fidèles dans deux mosquées de Christchurch restera en prison jusqu'à sa prochaine audience.

Attentat en Nouvelle-Zélande

15.03.2019 Deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, ont été visées par des tirs vendredi. La police fait état d'une cinquantaine de victimes.

Ton opinion