Actualisé

Offre de corruption à la Coupe d'Afrique

L'entraîneur du Bénin, Reinhard Fabisch, a reçu une offre de corruption pour arranger le résultat du match perdu par son équipe contre le Mali lundi en Coupe d'Afrique des nations (0- 1, groupe B).

L'Allemand a fait cette déclaration à la BBC.

Il a expliqué avoir été approché le samedi précédant le match à l'hôtel de l'équipe par un Africain assurant représenter une compagnie de paris basée à Singapour. Fabisch a rapporté la teneur de la conversation: «Il voulait savoir s'il y avait une quelconque possibilité de truquer le match. Je lui ai dit: Regarde, tu as deux minutes pour quitter l'hôtel ou j'appelle la police».

«J'ai été stupéfait qu'il ait le culot d'approcher un Allemand pour truquer un match de football. Je pense que les footballeurs africains sont vulnérables à ce genre d'approches parce que beaucoup d'entre eux n'ont pas d'argent», selon Fabisch. «C'est pour cela que des pays pauvres comme le Bénin sont ciblés», a-t-il poursuivi, en se disant prêt à révéler à la Confédération africaine de football le nom et le numéro de téléphone de l'homme qui l'avait approché.

Selon la BBC, le corrupteur supposé aurait également confié à Fabisch s'attendre à gagner de l'argent sur le premier but du tournoi. Le but inaugural a été inscrit sur penalty par le Ghana contre la Guinée. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!