Actualisé 19.04.2007 à 22:45

«Oliver Twist» sort de la poussière

LONDRES – Le XIXe siècle vu par Charles Dickens, comme si vous y étiez...

A Dickens World, des chasseurs de rats traquent la vermine dans les ruelles pavées du Londres d'antan, hantées par des pickpockets, des voleurs, des ouvriers courageux et des orphelins malheureux. Près de Londres, un nouveau parc à thème a vu le jour dans un vaste entrepôt, un petit coin d'Angleterre victorienne qui fera peut-être grincer des dents les puristes littéraires, mais le bonheur des familles, selon ses fondateurs. A Dickens World, qui a coûté 62 millions de livres (150 millions de francs), on se retrouve dans l'ambiance du Londres de l'époque, où on peut croiser les personnages des romans du père d'«Oliver Twist». L'ouverture au public a été reportée au 25 mai pour cause de problèmes techniques sur une des principales attractions prévues.

(ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!