Actualisé 09.11.2006 à 21:45

Olivia Ruiz: «Je ne suis pas consciente de mon succès»

Olivia Ruiz se produit demain soir à l'Usine à Gaz. Interview avec une des anciennes participantes de la «Star Ac'» qui cartonne.

- Comment trouvez-vous le public suisse?

- Cela s'est toujours bien passé en Suisse. J'ai fait deux fois le Paléo Festival, et c'étaient des moments magiques ! On a commencé par des petites scènes comme le Chat Noir et le public m'accueille toujours très chaleureusement.

- Aimez-vous notre pays?

- Je le connais très peu, car à chaque fois que je viens, c'est pour des journées promo, et c'est la course.

- Comment gère-t-on une telle popularité à 26 ans?

- Concrètement cela ne change pas grand-chose au quotidien. Je continue à être sur les routes, à faire des tournées. C'est difficilement palpable d'avoir vendu autant de disques (n.d.l.r.: 480 000 exemplaires de «La femme chocolat» vendus à ce jour). Je crois que je n'en suis pas encore tout à fait consciente, car j'ai la tête dans le guidon en permanence.

- Vous avez travaillé avec votre petit ami pour réaliser votre dernier album, «La femme chocolat». Comment s'est passée votre collaboration?

- Je veux protéger ma vie privée alors je vais répondre sur les amis qui m'ont aidé. C'était génial, car je n'ai pas eu besoin de chercher des gens! Tous mes proches, qui me connaissent d'ailleurs par cœur, se sont mis à écrire pour moi sur des thèmes très importants de ma vie.

- Est-ce que vous restez liée à la Star Academy ou, au contraire, essayez-vous de vous en détacher?

- Je ne reste pas liée à cet événement. Il s'est passé trop de choses en cinq ans pour que je sois encore bloquée sur ces six petits mois de ma vie. C'est une expérience parmi les autres. C'est juste un épisode parmi les autres, pas forcément le plus marquant, ni artistiquement, ni humainement.

- S'il fallait revenir en arrière, retourneriez-vous à la « Star Ac' »?

- Je suis du genre à ne vouloir rien changer. Je pense qu'il ne faut rien regretter, même si chaque chose a son lot de difficultés. Je ne changerais rien à tout ce qui s'est passé dans ma vie, ça y compris

.

- Comment expliquez-vous le succès qu'ont aujourd'hui les chansons d'auteur comme les vôtres?

- Je n'en sais rien... C'est peut-être dû à un ras-le-bol du fait qu'on nous sert toujours la même chose. Il y a un manque de profondeur, que ce soit à la télé ou à la radio. Ce ras-le-bol est tout à fait le bienvenu, surtout pour des artistes de ma catégorie!

- Vous êtes probablement l'une des artistes qui s'en sort le mieux après la « Star Ac' ». A quoi cela est dû?

- Il ne faut pas me comparer aux gens qui sortent de la « Star Ac' ». Il faut me voir en tant que ce que je suis et c'est tout! J'ai quinze ans de scène derrière moi et je crois que cela porte ses fruits.

- Vous êtes en train de faire une tournée impressionnante...

- Oui, j'aurai fait 130 dates en 2006 et j'en ferai encore entre 60 et 80 en 2007.

- Tenez-vous le coup physiquement?

- Là, je suis un peu malade, j'ai mal à la gorge. Cela dit, ce ne sont pas les concerts qui fatiguent le plus. Ce sont les voyages, la gestion de l'humain, la promo… c'est tout à la fois et tout à fond! Mais je suis quelqu'un qui peut descendre très bas et qui remontre très rapidement aussi!

- Comment envisagez-vous le concert de demain à Nyon?

- J'avoue que je n'ai pas encore regardé la capacité de la salle. En tout cas je suis ravie de revenir en Suisse car on est toujours très bien accueillis par les promoteurs et par le public. Donc j'ai hâte de voir si ce sera encore le cas!

- Vous allez chanter à l'Olympia pour la première fois le 14 décembre, vous appréhendez?

- J'y ai déjà joué pour des premières parties de concert, mais je me doute que cela va être très émouvant pour toute ma famille de voir en lettres rouges le nom d'Olivia Ruiz!

- Vous avez défilé à l'occasion du Salon du chocolat le 27 octobre à Paris. Un commentaire?

- J'ai accepté de défiler car les bénéfices sont entièrement reversés à l'association de Carole Bouquet, Enfance et partage. Mais ce n'est pas vraiment le genre de manifestations qui m'éclatent le plus! Mon plaisir, je le trouve quand je chante, pas forcément en train de défiler en robe de chocolat. Cela reste anecdotique.

Caroline Goldschmid

Olivia Ruiz participera à l’émission «T’empêches tout le monde de dormir» sur M6 le 5 décembre et sera en concert le 16 mars 2007 à Beausobre à Morges.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!