Football: Olivier Giroud: le sparadrap du capitaine Deschamps

Publié

FootballOlivier Giroud: le sparadrap du capitaine Deschamps

Sorti de l'équipe de France par la petite porte, le buteur de l'AC Milan est encore une fois revenu par la fenêtre, jeudi, contre l'Autriche (2-0).

par
Robin Carrel
Le magnifique but de la tête du Savoyard.

Le magnifique but de la tête du Savoyard.

AFP

Titulaire un peu «par défaut» en Ligue des Nations, jeudi, au Stade de France, l'attaquant en a profité pour battre un record. A 35 ans et 357 jours, Giroud est devenu le buteur le plus âgé de l'histoire de l'équipe de France, délogeant Roger Marche (35 ans et 287 jours, en... 1959 contre l'Espagne). Comme quoi le karting, ça permet d'aller au moins aussi loin que des Formules 1.

Le Savoyard, passé notamment par Grenoble, Istres, Tours et Montpellier avant de faire le bonheur d'Arsenal, de Chelsea et aujourd'hui du Milan AC, menace également un autre record, encore plus prestigieux. Encore deux buts et le «Milanais» aux 113 sélections sera revenu à hauteur d'un certain Thierry Henry, meilleur buteur actuel de l'histoire de l'équipe de France avec 51 unités au compteur.

Derrière, Antoine Griezmann est à 42 réalisations. Le Madrilène fait mieux que Michel Platini (41), Karim Benzema (37), David Trézéguet (34), Zinédine Zidane (31), Just Fontaine et Jean-Pierre Papin (30), ainsi que Youri Djorkaeff et Kylian Mbappé (28). Ca vous classe une carrière, mais jamais le buteur formé à Froges - à une centaine de kilomètres au Sud de Genève - n'a fait l'unanimité. Sans une cascade de blessures, il n'aurait même certainement pas été de la fête au Stade de France jeudi.

La question «que peut-il bien faire de plus pour aller au Qatar?» a d'ailleurs été posée au sélectionneur Didier Deschamps au terme de la rencontre. Et l'ancien milieu de terrain a sorti sa plus belle langue de bois: «Il a eu des périodes où c'était beaucoup plus compliqué pour lui, en club notamment. Et il continuait à être performant avec nous. Si je l'appelle et que je le mets (sur le terrain), c'est pour qu'il soit bon et qu'il marque. Il augmente le compteur d'une unité, et il a participé à beaucoup d'actions offensives, c'est très bien pour lui et pour nous. Est-ce que je vous ai dit qu'il ne serait pas au Mondial? Est-ce que je vous ai dit qu'il y serait? Ni l'un ni l'autre. Il fait tout pour faire en sorte d'y être. Mais il y a beaucoup de concurrence à tous les postes.»

Félicité par celui qui vise aussi le titre de meilleur buteur des Bleus.

Félicité par celui qui vise aussi le titre de meilleur buteur des Bleus.

AFP

Souvent mis en balance avec Benzema en pointe, opposé à Mbappé par médias interposés avant le dernier Euro, Giroud n'a jamais vraiment été le premier choix de Deschamps, mais il a toujours répondu présent quand il s'est agit de pousser le ballon au bon endroit. En Bleu, il n'avait pas été convoqué depuis l'élimination contre la Suisse et quand il est revenu, en mars dernier, il en a claqués deux contre la Côté d'Ivoire et l'Afrique du Sud.

Il n'a pas davantage été convoqué lors des quatre dernières parties de Ligue des Nations, avant de placer sa tête au bon endroit contre l'Autriche. Et puis cette saison, Giroud est aussi le fer de lance de l'attaque du Milan AC, avec qui il a marqué quatre fois lors de ses cinq derniers matches de Serie A. Pas facile de trouver mieux d'ici deux mois et le début du Mondial.

Ton opinion