Israël: Olmert confirme la venue de Benoît XVI en Israël en mai
Actualisé

IsraëlOlmert confirme la venue de Benoît XVI en Israël en mai

Il s'agit de la première confirmation officielle en Israël de la venue de Benoît XVI en Terre Sainte où Jean Paul II, son prédécesseur, avait fait une visite en 2000.

«En mai, il y aura une visite importante, celle du pape Benoît XVI», a déclaré M. Olmert peu avant la réunion hebdomadaire de son gouvernement. «Le président Shimon Peres l'accompagnera durant son séjour que le bureau du Premier ministre est chargé d'organiser», a poursuivi le Premier ministre sortant.

Le porte-parole de la salle de presse du Vatican, le père Federico Lombardi, avait qualifié samedi de «décision courageuse» la prochaine visite en Israël de Benoît XVI.

«Il y a les incertitudes de la situation politique, les nombreuses divisions internes des différents camps. Il y a les tensions continues d'une région en proie aux conflits et récemment celui d'une guerre qui a dévasté la bande de Gaza et blessé profondément son peuple», avait expliqué le père Lombardi sur Radio Vatican.

Polémique sur le négationnisme

Le 12 février, Benoît XVI avait confirmé qu'il préparait un voyage en Israël, lors de la réception au Vatican d'une délégation d'organisations juives américaines. Cette annonce coincidait avec une grosse polémique suscitée, une semaine avant, par la levée de l'excommunication d'un évêque négationniste.

Le pape a saisi l'occasion de la réception de cette délégation de la Conférence des organisations juives américaines, conduite par le rabbin Arthur Schneier, pour dénoncer le négationnisme et rejeter toute forme d'antisémitisme. "Toute négation ou minimisation du crime (de la Shoah) est intolérable et inacceptable", avait déclaré Benoît XVI.

«L'Eglise est profondément et irrévocablement engagée dans le rejet de l'antisémitisme», avait-il ajouté.

«Pardon»

Le pape aussi repris à son compte les paroles de son prédécesseur Jean Paul II qui avait demandé «pardon» aux Juifs pour la Shoah en 2000, lors de sa visite en Israël.

Le rabbin Schneier a remercié le pape «pour sa compréhension de la peine et de l'angoisse» des juifs ainsi que pour «son 'soutien incontestable' au peuple juif et sa condamnation de la négation de l'Holocauste».

La polémique suscitée par la levée de l'excommunication d'un évêque négationniste dans le monde et particulièrement en Israël et parmi les leaders de la communauté juive avait semé le doute sur le maintien de la visite de Benoît XVI.

Ce dernier n'avait pas annoncé jeudi les dates de ce voyage, le premier du pape allemand dans cette région, qui pourrait se dérouler du 8 au 15 mai. le séjour commencerait par Amman, en Jordanie, pour se poursuivre à Jérusalem, Nazareth et Bethléem, selon la presse italienne. (ats)

Ton opinion