Actualisé 13.02.2009 à 19:37

Israël

Olmert interrogé par la police pour des affaires de favoritisme

Jérusalem (ats/afp) Le Premier ministre démissionnaire israélien Ehud Olmert a été interrogé vendredi sur son implication présumée dans des affaires de corruption, a-t-on appris auprès de la police israélienne.

Il a toujours clamé son innocence.

M. Olmert a répondu pendant quatre heures aux questions des policiers sur une série de nominations de proches à des fonctions publiques lorsqu'il était ministre du Commerce et de l'Industrie (2003-2006). L'audition a eu lieu à la résidence officielle du chef du gouvernement sortant, à Jérusalem.

Ehud Olmert a annoncé sa démission le 21 septembre après que la police eut recommandé son inculpation dans deux affaires de corruption présumée dans le cadre des cinq enquêtes le touchant alors qu'il était maire de Jérusalem puis ministre. Les poursuites ont par ailleurs été interrompues dans une sixième affaire, qui portait sur un trafic d'influence présumé, pur manque de preuves.

Des élections législatives anticipées se sont tenues en Israël mardi. M. Olmert reste à la tête d'un cabinet de transition jusqu'à la nomination d'un nouveau gouvernement par le nouveau Parlement. Il a aussi été remplacé à la tête du parti au pouvoir, Kadima (centriste), par la chef de la diplomatie Tzipi Livni.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!