Football: Omar Kossoko a finalement signé à Servette

Actualisé

FootballOmar Kossoko a finalement signé à Servette

Terminées les tergiversations, Servette tient enfin son dernier renfort! Il s'agit finalement d'Omar Kossoko, attaquant français de 24 ans qui était sans club depuis l'été dernier et la fin de son expérience à Auxerre.

L'attaquant s'est engagé jusqu'en juin avec une option pour une saison supplémentaire. Le club grenat, lanterne rouge de Super League, n'a désormais plus aucune licence à disposition.

Kossoko a porté les couleurs d'Amiens et d'Auxerre. La saison dernière, celle de la relégation de l'AJA, le Français n'avait été titularisé que quatre fois et était entré en jeu à quinze reprises, sans pour autant parvenir à marquer le moindre but. Il avait fait parler de lui en Bourgogne en s'attirant les foudres de ses coéquipiers, de ses entraîneurs et du public après avoir ouvertement et injurieusement critiqué un coéquipier et la ville sur les réseaux sociaux. Son exercice de référence reste celui de 2010/11, quand il participe à la montée d'Amiens en Ligue 2 en trouvant le chemin des filets six fois en vingt-sept apparitions.

Cette signature n'enlève en rien l'impression chaotique laissée par le SFC durant ce mercato. Kossoko a effectué un mois d'essai (!) avec Servette puis est parti tenté sa chance à Crystal Palace (Ang), laissant les dirigeants grenat le bec dans l'eau. Après l'échec pour rapatrier Yartey de Sochaux, le club a annoncé être sur le point d'engager Eric Mouloungui, international gabonais qui ne jouait pas aux Emirats Arabes Unis et qui devait être présenté jeudi. Mais le joueur est arrivé blessé et la visite médicale a été un échec.

Retour alors auprès de Kossoko "tard jeudi soir", explique le président Hugh Quennec, qui se réjouit d'avoir trouvé un homme qui "avait séduit le staff technique durant son essai en janvier". L'attaquant avait en effet "beaucoup plu" à l'entraîneur Sébastien Fournier lors du stage de préparation. Si tout le monde était tellement convaincu, dommage qu'aucun accord n'ait pu être trouvé plus tôt. Car, pour Servette, le temps presse. (si)

Ton opinion