Lausanne: Omerta sur un vol dans une assoc' subventionnée
Actualisé

LausanneOmerta sur un vol dans une assoc' subventionnée

Un stagiaire a dérobé 60'000 fr. au club Le Romandie. Une enquête est en cours, mais la Ville n'a pas été avertie du préjudice.

par
Frédéric Nejad Toulami
La salle de concerts a été victime dun stagiaire indélicat.

La salle de concerts a été victime dun stagiaire indélicat.

Le Romandie se serait bien passé de ce petit scandale. Composé de jeunes bénévoles motivés qui font vivre ce lieu nocturne sous les arches du Grand-Pont, à Lausanne, le club «de rock» emploie régulièrement des stagiaires pour quelques mois.

Or, l'un d'eux a profité de la situation qui prévalait (en 2012?) pour voler environ 60'000 fr., selon nos sources. Une fois le délit découvert, l'association a averti la police. Une enquête a été ouverte, mais sans dépôt de plainte semble-t-il, car ces faits sont poursuivis d'office. Contacté, le président de l'association, Emile Joudié, confirme de façon très embarrassée nos informations: «Eh bien oui! Voilà, le passé, c'est le passé...» Puis, il évoque le secret de l'instruction toujours en cours pour justifier son silence.

Le hic, c'est que lui et le comité de l'association n'ont pas jugé bon d'avertir le Service lausannois de la culture, qui subventionne Le Romandie à hauteur de 135'000 fr. par an. «Je ne suis pas au courant de cette affaire, a déclaré mardi le chef des Affaires culturelles lausannoises, Fabien Rüf. On attendra la réaction officielle du Romandie. J'espère qu'ils nous feront part de l'état du dommage et des suites à donner.» Et l'homme de rappeler que la Ville n'est pas seule à financer le club. Quant à la directrice des Finances de Lausanne, Florence Germond, également dans l'ignorance de ce délit, elle souligne qu'il existe un Service de révision communal qui vérifie que les subventions sont bien utilisées.

Ton opinion