LNB: «On a eu 15 minutes pour emporter nos affaires»
Actualisé

LNB«On a eu 15 minutes pour emporter nos affaires»

En faillite, Young Sprinters Neuchâtel s'est retiré avec effet immédiat du championnat de LNB.

par
Marc Fragnière

Peu avant midi, un nouveau coup de tonnerre a secoué un paysage sportif neuchâtelois déjà ravagé par les faillites consécutives du FC La Chaux-de-Fonds et d'Uni Neuchâtel Basket.

Les joueurs de l'équipe fanion venaient de terminer l'entraînement hors glace et s'apprêtaient à s'équiper pour le travail en patinoire lorsqu'ils ont appris la nouvelle. «Jean-François Fasel (n.d.l.r: membre du conseil d'administration du club) nous a expliqué la situation. Le président Fabien Murarotto était avec lui, mais il n'a pas dit un mot, a confié, dépité, le gardien Sébastien Kohler. On a pris cette nouvelle en pleine figure! On a eu un quart d'heure pour emporter nos effets personnels. Après quoi, des fonctionnaires de l'Etat ont mis des scellés sur tout ce qui appartenait au club.»

Désormais sans employeur et libres de signer un autre contrat, Kohler et ses coéquipiers vont se battre pour récupérer ce qu'ils peuvent. «Apparemment, les salaires d'octobre sont assurés. Mais on a l'impression d'avoir été menés en bateau depuis le début de la saison.» D'autant plus que, selon un communiqué de la Ligue, le club n'aurait pas payé l'intégralité des prestations sociales dues. Les matches disputés par YS en LNB ne seront probablement pas comptabilisés.

Ton opinion