«20 MINUTES» AUX États-Unis: On a presque tapé l’incruste chez Donald Trump
Publié

«20 MINUTES» AUX États-UnisOn a presque tapé l’incruste chez Donald Trump

Le président américain a pu voter en Floride car il est y officiellement résident, grâce à sa propriété de Mar-a-Lago, à Palm Beach. Notre envoyé spécial s’est rendu sur place, sans invitation…

par
Frédéric Nejad Toulami
Demeure historique rachetée par Trump en 1985, il y reçoit des hommes d’État étrangers. C’est aussi un club privé pour grosses fortunes. 

Demeure historique rachetée par Trump en 1985, il y reçoit des hommes d’État étrangers. C’est aussi un club privé pour grosses fortunes.

Getty

«Why are you giving me a hard time?» L’officier en uniforme qui demande pourquoi je crée des problèmes ne semble pas patient. Voiture parquée sur le bord de route à Palm Beach, je tente de prendre des photos de la propriété privée de Donald Trump: Mar-a-Lago. Mais il est interdit ne serait-ce que de s’arrêter brièvement dans ce périmètre, même sur un axe routier public.

«Je vais vous mettre en cellule»

«C’est tendu à cause des élections en ce moment, alors partez tout de suite où je vous mets en cellule», avertit le policier, tandis qu’un autre véhicule banalisé arrive à notre hauteur: un 4x4 aux vitres teintées à qui un agent en civil planqué à proximité avec un talkie-walkie fait signe de ralentir.

Tout a en fait commencé quelques minutes auparavant, quand j’ai pénétré par le portail d’entrée ouvert dans la résidence luxueuse entourée de près de 7 hectares, que Donald Trump a acquise en 1985.

La tentative filmée

L’arrivée à Mar-a-Lago sans carton d’invitation…

FNT

Frais d’admission: 200’000 $

Il en a fait un club réservé aux millionnaires qui doivent s’acquitter d’un prix d’admission de 200’000 dollars (183’212 francs), plus des frais annuels. Devenu président des États-Unis en janvier 2017, Donald Trump y a ensuite officiellement invité des hommes d’État étrangers, comme le Premier ministre japonais Shinzo Abe (ndlr: qui a quitté son poste mi-septembre) et le président chinois Xi Jinping. Mar-a-Lago est désormais surnommée la «Maison-Blanche d’hiver». Et c’est grâce à cette immense demeure insolite que Trump a déménagé ses papiers de New York City en Floride, en 2019, pour y être officiellement résident, bien qu’il vive aussi à Washington.

Photo prise de Mar-a-Lago avant d’être abordé par la police.

Photo prise de Mar-a-Lago avant d’être abordé par la police.

FNT

Un club privé et non une résidence

Ce déménagement administratif dévoilé par le «Washington Post» a refait parler de lui récemment car Donald Trump a pu s’inscrire à Palm Beach pour venir y voter en personne de manière anticipée aux élections, il y a 10 jours. Or des médias américains, dont le «Washington Post», ont notamment constaté que Mar-a-Lago est enregistrée ainsi que taxée comme un «club privé» détenu par une entreprise (propriété de Donald Trump) et non comme un logement résidentiel.

Après avoir écrit au service de presse de Mar-a-Lago afin de demander, en vain, une visite pour venir filmer ce lieu controversé, j’ai décidé de m’y rendre en voiture…

Après l’échec de cette tentative, je suis alors allé au bureau de vote anticipé de West Palm Beach, dans une bibliothèque à environ 7 km de Mar-a-Lago, où le président des États-Unis s’était rendu en personne pour déposer son bulletin, il y 10 jours. Sur place à 19h alors qu’il faisait déjà nuit, une file de personnes attendaient patiemment de pouvoir exercer leur droit civique. Tandis que de l’autre côté de la route, le Trump international Golf club s’étale sur plusieurs hectares. A découvrir dans cette vidéo:

L’endroit où a pu voter Trump.

FNT

Ton opinion