Etats-Unis: «On a pu entendre sa tête heurter le béton»
Actualisé

Etats-Unis«On a pu entendre sa tête heurter le béton»

Un policier texan risque de perdre son travail après la publication d'une vidéo le montrant projeter violemment une écolière de 12 ans au sol.

par
joc

Une enquête a été ouverte contre un policier de San Antonio (Texas) affecté dans une école du district. Une vidéo le prend en flagrant délit de violences sur une adolescente de 12 ans. Les images, publiées mardi sur YouTube, montrent l'agent Joshua Kehm aux prises avec Janissa Valdez, une jeune fille qui fréquente le collège de Rhodes. Au début, l'altercation entre le policier et l'adolescente amuse les autres élèves, mais la situation dégénère rapidement: Kehm soulève Janissa et la projette violemment au sol. Le visage de la malheureuse heurte le béton de plein fouet. «Oh! Janissa, tu vas bien?», demande une de ses copines, choquée.

«On a vraiment pu entendre sa tête heurter le béton. C'est ce qui m'a fait le plus de mal. Cela n'avait même pas l'air de l'inquiéter. Il lui a quand même passé les menottes alors qu'elle était inconsciente», a raconté la maman de la victime à la chaîne KSAT12. Selon Gloria, le policier lui a expliqué qu'il avait fait «ce qu'il avait à faire sur le moment». Le choc a été si violent que l'adolescente ne s'est pas tout de suite souvenue de ce qui lui était arrivé. Elle s'en est finalement sortie avec un gros bleu au niveau de l'oeil droit.

L'officier avait été appelé dans une allée de l'établissement scolaire pour mettre fin à une bagarre, le 29 mars. Janissa explique qu'elle avait en effet prévu de se battre avec une élève, mais qu'elle avait fini par changer d'avis. Elle avait alors abordé son adversaire pour essayer de discuter et c'est à ce moment-là que le policer, croyant à un début de baston, est intervenu.

Après la publication de cette vidéo, Joshua Kehm a été suspendu par sa hiérarchie, le temps de l'enquête. Selon son profil LinkedIn, il travaillait depuis un peu plus d'un an pour la police de San Antonio. Avant cela, il enseignait le maniement des armes non létales dans l'US Air Force. «C'est très inquiétant et alarmant de voir ça. Je veux que les gens sachent que l'usage excessif de la force n'est pas toléré dans ce district», a réagi Leslie Price, porte-parole du district de San Antonio. Malgré la violence du choc reçu, Janissa a été suspendue de son école pendant deux jours. Mais elle n'a pas encore remis les pieds au collège, par peur d'affronter le regard de ses camarades.

Ton opinion