Décès de «la reine de Snapchat»: «On a pu lui dire adieu avant de la débrancher»
Actualisé

Décès de «la reine de Snapchat»«On a pu lui dire adieu avant de la débrancher»

Katie May a succombé jeudi dernier à un AVC. Une mauvaise chute serait à l'origine de ce drame. Les soeurs du mannequin témoignent.

par
joc

La mort de Katie May, survenue le 4 février, a bouleversé ses très nombreux fans sur les réseaux sociaux. Surnommée «la reine de Snapchat», le mannequin de 34 ans avait été hospitalisé le lundi 1er février. «Elle ne se sentait pas bien. Elle est allée aux urgences pour ce qu'elle pensait être une douleur à la nuque. Nous avons appris plus tard qu'il s'agissait en fait d'un AVC», ont confié ses soeurs, Jenny et Megan, au site HollywoodLife. Le lendemain, Katie ne répondait plus.

«Nous sommes arrivées à Los Angeles mercredi et nous avons découvert qu'elle était maintenue en vie par des machines», racontent les soeurs de la victime. Après avoir appris que la trentenaire était cliniquement morte, sa famille a pris la décision de la laisser s'en aller, jeudi. «Nous l'aimons tous très forts. Alors nous étions tous autour d'elle quand ils ont débranché les appareils», confient Jenny et Megan. Pour l'heure, les causes de la mort n'ont pas encore été déterminées.

Selon TMZ, le mannequin aurait été victime d'une mauvaise chute lors d'un shooting photo fin janvier. Blessée à la nuque, l'Américaine s'était rendue à l'hôpital pour y subir un contrôle mais avait été renvoyée chez elle le jour-même. Le 29 janvier, Katie May avait annoncé sur Twitter s'être coincée un nerf et qu'elle souffrait encore malgré sa consultation médicale. Le mannequin avait, semble-t-il, fait bien plus que se coincer un nerf. Selon TMZ, la malheureuse s'était en fait déchiré l'artère carotide du cou, ce qui aurait entraîné un AVC. «Elle était notre bébé, elle était la plus jeune de nous quatre, elle était ma poupée», conclut Jenny.

Ton opinion