5 Seconds Of Summer avait envie de positif

Publié

5 Seconds Of Summer«On avait envie d’un album positif, qui remonte le moral»

Le boys band australien 5 Seconds Of Summer sort «5SOS5» le 23 septembre 2022. Les garçons ont bossé en autarcie pour le produire.

par
Miguel Cid
Michael Clifford, Luke Hemmings, Ashton Irwin (de g. à dr.) et Calum Hood (bas) ont trouvé l’inspiration dans le désert californien.

Michael Clifford, Luke Hemmings, Ashton Irwin (de g. à dr.) et Calum Hood (bas) ont trouvé l’inspiration dans le désert californien.

Andy de Luca

5 Seconds of Summer est allé chercher l’inspiration pour son cinquième album à Joshua Tree, dans le désert californien. «5SOS5», disponible dès le 23 septembre 2022, marque un tournant pour le groupe australien de pop-rock, qui signe et produit une bonne partie des chansons. Le chanteur Luke Hemmings (26 ans) et le batteur Ashton Irwin (28 ans), qui avait fait un malaise en plein concert, nous en parlent.

Pourquoi avez-vous décidé de prendre les choses en main pour ce nouveau disque?

Ashton: Ça a représenté un gros défi pour nous, et c’est justement ce que nous recherchions. Pour donner le meilleur de soi-même, il faut être sous pression et apprendre de nouveaux trucs. Le test pour cet album, c’était de développer à fond nos mélodies et nos textes. Et puis de produire nos chansons tous les quatre en autarcie autant que possible.

Pourquoi êtes-vous partis dans le désert californien pour dénicher l’inspiration?

Luke: C’était suffisamment loin d’où l’on vit pour fuir la ville et notre quotidien. Quand tu composes des chansons, c’est toujours agréable de se rendre dans un endroit où tu n’es jamais allé. Et Joshua Tree est un lieu vraiment unique, désert et magnifique.

Comment avez-vous développé ce nouveau son épique taillé pour les stades?

Luke: Je crois qu’on courait après ça tous les quatre depuis longtemps. Après avoir composé le premier titre, «Complete Mess», on a eu comme une révélation. Cette chanson cochait toutes les cases, correspondait à tout ce qu’on désirait, au niveau tant de la musique que des textes. On avait envie d’un album positif et qui remonte le moral.

Quid des textes, justement?

Ashton: Ils parlent beaucoup des cycles émotionnels que nous avons traversés, de notre addiction à des relations romantiques qui ne sont pas bonnes pour nous. Nous évoquons aussi le fait que le temps passe très vite pour notre groupe et qu’il est précieux. Nous sommes assez vieux pour comprendre que nous sommes encore jeunes, et on essaie de faire passer ce message à nos fans.

Votre album précédent avait souffert de sa sortie pile au début du Covid et de l’annulation de toute la promo. Comment l’avez-vous vécu?

Ashton: Ça nous a anéantis. Nous sommes rentrés chez nous et la tournée que nous avions prévue a été annulée. Luke et moi avons chacun bossé sur un album solo. Je pensais que mon disque m’occuperait pendant toute la pandémie mais, quand il est sorti, nous n’étions même pas encore à mi-chemin. Je me suis efforcé de rester créatif pour rester sur les rails.

Ton opinion

0 commentaires