Metropop à Lausanne: «On compte bien se lâcher un peu»
Actualisé

Metropop à Lausanne«On compte bien se lâcher un peu»

Les Ogres de Barback lancent le festival Metropop, jeudi soir, avec une fête rock en famille.

par
Laurent Fluckiger

Trois ans et demi à écumer les scènes avec leur album «Du simple au néant»! On aurait pu imaginer les Ogres de Barback en vacances (bien méritées). Le quatuor français en remet pourtant une couche jeudi soir au festival Metropop, à Lausanne, avec un concert qui s'annonce très rock. Et qu'apportent-ils dans leurs bagages? «Pitt Ocha au pays des mille collines», un merveilleux disque pour les enfants. Le leader, Fred Burguière, s'en explique.

20minutes online. Votre retour discographique est pour le moins surprenant...

Fred Burguière. On avait déjà sorti un disque de Pitt Ocha en 2003, avec des chansons faites pour ma fille. Sans penser au succès. On en a vendu 80 000, on était les premiers sur le cul!

C'est l'appel du gain qui vous a décidé à en refaire un?

On ne voulait pas avoir l'air de surfer sur la vague. Mais depuis cinq ans, tout le monde nous demandait de recommencer. Alors on a voyagé, exploré les musiques du monde, chopé des sons de gares, de marchés, de villes, enregistré un petit qui chante dans la rue en Mongolie...

Les textes sont souvent revendicatifs, comme dans «Touche pas à mon école». Les enfants comprennent tout?

Les enfants s'interrogent, demandent pourquoi papa ou la maîtresse a dit ça. On peut leur dire que ce n'est pas de cette France-là qu'on veut. Et nous, dans les Ogres, on est assez calés sur le sujet de l'éducation. On a tous travaillé dans le domaine.

A quoi ressemblera votre concert de jeudi soir?

On compte bien se lâcher un peu! Avec des chansons entraînantes, des titres plus calmes et une dernière partie où on se marre avec des samples des Béruriers Noirs, de la Mano Negra. Il y a moins de préparation, donc c'est plus agréable pour tout le monde. On profite plus et c'est plus festif. Dans trois mois, on commence à enregistrer un album acoustique.

Les Ogres de Barback

Jeudi 12 novembre, Métropole

www.myspace.com/lesogresdebarback

Ton opinion