Actualisé 04.07.2013 à 10:02

France

On en sait plus sur la téléréalité de Nabilla

L'émission consacrée à la bimbo genevoise de 21 ans s'appellera finalement «Allô Nabilla». Elle sera diffusée dès la rentrée en prime time sur NRJ12.

de
fab

«Ce sera le premier dynastie reality show de France.» Stéphane Joffre, directeur des programmes de NRJ12, a dévoilé dans «Le Parisien» quelques informations complémentaires sur l'émission de téléréalité consacrée à Nabilla. Contrairement aux premières rumeurs, le show ne s'appellera pas «Nabilla, Dynastie Reality», mais «Allô Nabilla». Il fallait y penser…

NRJ12 diffusera en prime time, dès la rentrée, trois épisodes de trente minutes par soir. La production est bien réalisée par La Grosse Equipe, à qui l'on doit notamment «Les anges de la téléréalité». «On cherche depuis longtemps à faire ce type de programme, il fallait le bon personnage, avec Nabilla, on l'a», explique Thibaut Vales, président de la société productrice. «On a trouvé la personnalité, mais aussi la famille optimum», précise Joffre.

Nabilla à la conquête de l'Asie

L'émission sera tournée en partie cet été. On découvrira les vacances de Nabilla à Malibu, son installation à Paris, mais aussi sa «conquête» de l'Asie, un continent «où elle est très demandée», dixit Stéphane Joffre. Une plongée dans le quotidien de cette star overbookée, en fait. «Souvent, on me dit: «Tu ne fais rien, t'as juste dit non, mais allô quoi…» Mais non, je vis dans les trains, je fais un milliard de trucs par jour», explique la principale intéressée.

Le compagnon de la bombe, Thomas, sera aussi de la partie. Et rien ne sera coupé au montage, pas même leurs éventuelles crises. «Je n'ai pas de souci avec la téléréalité, assure Nabilla. Si je me lance dans ce projet, c'est pour médiatiser une partie de ma vie, sans censure.»

«La star de l'émission, c'est moi»

Aux anges, la Genevoise se réjouit de voir son rêve devenir réalité. «C'est le projet qui m'excite le plus, la star de l'émission, c'est moi et, si ça marche, ce sera grâce à moi. Si ça ne marche pas, ce sera à cause de moi aussi.» Malgré cette pression, elle ne ressent pas d'angoisse particulière: «J'ai confiance en mon public, et je pense que cela va apporter quelque chose de nouveau à la France, ça n'a jamais été fait. J'y crois dur comme fer.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!