Violettes Noires: «On est de la génération Téléphone»

Actualisé

Violettes Noires«On est de la génération Téléphone»

Avant de se produire aux Francomanias de Bulle, le groupe gruérien Violettes Noires a expliqué, face aux caméras, son attachement au rock français.

par
mediaprofil/jde
Cela fait près de 15 ans que le groupe gruérien Violettes Noires écume les scènes d'ici et d'ailleurs.

Cela fait près de 15 ans que le groupe gruérien Violettes Noires écume les scènes d'ici et d'ailleurs.

Le trio de rock Violettes Noires possède un nom doux-acide étonnant. Comment l'a-t'il trouvé ? «C'est marrant, il y a beaucoup de gens qui nous posent cette question. En fait, c'est tout bête. Pour l'un des premiers concerts que l'on devait faire, il fallait bien poser un nom sur notre groupe. On avait un peu près 20 ans et après une soirée bien arrosée, dans un local ou nous nous trouvions, on a regardé autour de nous. Il y avait des lames violettes et noires, c'est devenu le nom de notre groupe» répond le chanteur Lelek.

Accompagné de Dani, le bassiste, Lelek explique aussi que faire du rock en français est une évidence pour eux: «Cela fait pas mal d'années que l'on tourne. On a aussi eu notre période de reprises en anglais. On est revenu à des compositions en français car on maîtrise mieux cette langue. Il y a une petite difficulté à faire du rock en français mais il y a des gens qui le font très bien. Nous, on est une génération qui a entendu Noir Désir et Téléphone. Donc c'est possible. Pour eux cela l'était peut être moins mais pour nous c'est possible.»

LES FRANCOMANIAS

Espace Gruyère, Bulle. Loc.: Starticket. Info: www.francomanias.ch

Suivez toute l'actualité de la musique et des festivals sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion