Actualisé

Casseurs Flowters«On est étonnés que les radios nous diffusent»

Le duo de rappeur Casseurs Flowters est sous les projecteurs avec un premier essai réalisé dans le délire. Et pour le plaisir.

par
Julien Delafontaine
OrelSan (à g.) et Gringe sont des amis de longue date. Ils ont même vécu en colocation.

OrelSan (à g.) et Gringe sont des amis de longue date. Ils ont même vécu en colocation.

A la question de savoir qui compose ce nouveau duo, la réponse est dans le titre de l'album: «OrelSan et Gringe sont les Casseurs Flowters». Les deux rappeurs français expliquent leur étonnant projet.

Comment peut-on présenter votre disque?

C'est un CD-concept qui raconte la vie de deux types. On l'a réalisé à la manière d'un buddy movie (ndlr: film de copains). Entre chaque morceau, il y a des interludes où on déconne... ou pas.

Le nom des morceaux est particulier.

On a intitulé nos 19 titres par des heures. Le disque commence à 14h58 et se termine à 6h16. C'est une journée type des Casseurs Flowters. On démontre qu'on adore glander et sortir boire des verres.

Cette galette a-t-elle été facile à réaliser?

OrelSan: On sort notre premier disque alors que notre groupe a 13 ou 14 ans d'existence. On ne peut pas dire que l'on s'est stressé pour l'écrire. Son enregistrement nous a couté dix mois de studio. Cette dernière phase a été très facile car on se connait super bien. On a longtemps vécu en colocation. Enfin Gringe a plutôt joué le squatteur de mon canapé durant de nombreuses années. Cela ne s'est pas amélioré puisqu'il squatte ma carrière maintenant.

Si on dit de votre CD qu'il est drôle, vous le prenez comment?

Comme un compliment. Ce n'était pas gagné. On aime comparer cet album à un film. Dans une comédie, les questions de timing et de jeu sont super importantes. La prise de risque est énorme: il n'y a rien de pire qu'une blague qui tombe à plat. En outre, il est plus facile de faire pleurer avec des paroles tristes que de faire rire avec des conneries.

Le jouerez-vous sur scène?

Gringe: Seulement dans les boîtes de nuits. On ne veut pas saouler le public d'OrelSan qui l'a déjà beaucoup vu ces dernières années. En plus, cet album est pop. Il se prête au délire avec le public dans de petits endroits confinés. Les Casseurs Flowters évoluent dans un esprit de beuverie. Avec notre tournée «Manger c'est tricher» on vient faire la fête avec les gens.

C'est quoi la suite pour les Casseurs Flowters?

Nul ne le sait vraiment. Si l'album marche bien, on envisage de le jouer sous forme de comédie musicale. Ce serait rigolo mais pour l'instant c'est loin d'être envisageable. On a fait ce disque pour le plaisir sans espérer en vendre des millions. Si on fait un peu de promo c'est juste pour la forme. D'ailleurs on est très étonnés que des radios diffusent nos singles. Ils ne sont pas formatés pour. Certains font moins de 2 minutes, d'autres presque 7 minutes.

«OrelSan et Gringe sont les Casseurs Flowters»: déjà dans les bacs. En concert en Suisse romande en 2014.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!