Léna Situations: «On est fatigué par le snobisme intellectuel»
Publié

Léna Situations«On est fatigué par le snobisme intellectuel»

Critiquée par l’écrivain Frédéric Beigbeder, la youtubeuse Léna Situations, qui connaît un grand succès en librairie, se défend bec et ongles.

par
Ludovic Jaccard
L’influenceuse française Léna Situations est suivie par 2,5 millions d’abonnés sur Instagram

L’influenceuse française Léna Situations est suivie par 2,5 millions d’abonnés sur Instagram

DR

En plus de cartonner avec ses vidéos sur Youtube, Léna Situations connaît aussi le succès avec la sortie de son premier livre, «Toujours plus», petit guide de pensée positive. Propulsé en tête des ventes de cette rentrée littéraire, son bouquin s’est déjà vendu à 200’000 exemplaires en l’espace d’un mois, devançant ainsi de grands auteurs. De quoi faire bondir l’écrivain Frédéric Beigbeder qui a adressé à la youtubeuse et influenceuse de 23 ans une tribune très acerbe dans le «Figaro», il y a quelques jours. «Entre l’Être et le Néant, Léna privilégie plutôt la seconde option», a-t-il écrit, ou encore «147 pages de vide, 19,50 euros de perdus».

Si ses fans ont aussitôt pris sa défense en condamnant les propos de l’auteur français, Léna Malhouf, de son vrai nom, n’avait pas encore réagi à ces attaques. Invitée dans «Quotidien», sur TMC, mercredi 11 novembre 2020, elle a eu son droit de réponse. «Au-delà de la critique du livre, qui fait partie du jeu, sa critique était vraiment très personnelle, a-t-elle expliqué. Je ne connais pas du tout ce monsieur. Je n’ai jamais pris un café avec lui. Il y a eu des attaques comme: «Elle manque cruellement de culture» ou «Complètement narcissique». Je trouvais que c’était un peu facile de s’attaquer ainsi à la nouvelle génération, ce «C'était mieux avant».

De plus, la demoiselle pense que Frédéric Beigbeder, 55 ans, est un peu jaloux de son succès en librairie: «Il m’attaque uniquement parce que j’ai vendu beaucoup de livres. Tout ça n’est que du business. Si j’avais été dans le classement après lui, je ne pense pas qu’il aurait porté attention pendant son confinement pour écrire un papier sur moi.» Et Léna d’enfoncer le clou: «On est fatigué par ce snobisme intellectuel et le mépris qu’on peut avoir face à des jeunes qui essayent de faire des choses.»

Ton opinion