France: «On fixe mes seins, je me sens atrocement gênée»
Publié

France«On fixe mes seins, je me sens atrocement gênée»

Une jeune femme s’est vue refuser l’accès au musée d’Orsay à cause d’un décolleté jugé inconvenant, mardi à Paris. Elle a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux.

par
joc

Le musée d’Orsay a présenté des excuses mercredi, après le coup de gueule d’une jeune femme publié sur les réseaux sociaux. Dans une lettre ouverte adressée à l’institution, l’internaute active sous le pseudo de @jeavnne raconte avoir été privée d’accès en raison de son décolleté. «Je n’ai pas le temps de sortir mon billet que la vue de mes seins et de mon apparat tout dépoitraillé choque une agente chargée du contrôle des réservations. Elle part en psalmodiant «ah non ça ne va pas être possible ça c’est pas possible, ça ne passera pas», raconte la jeune femme.

L’internaute décrit alors un moment terriblement embarrassant: «Je demande ce qu’il se passe, on ne me répond pas, on fixe mes seins, je me sens atrocement gênée», raconte-t-elle. Les agents expliquent ensuite à la visiteuse que sa tenue est contraire à un mystérieux règlement. «Les règles sanitaires sont affichées, les règles de sécurité sont affichées, je n’en brise aucune, les règles qui m’obligeraient à me couvrir n’apparaissent pas», témoigne la jeune femme, sommée de se couvrir avec sa veste.

«Des femmes en dos nus, en brassières, en crop top»

À ce moment-là, l’amie de la visiteuse fait remarquer aux agents qu’elle-même porte un haut court dévoilant son nombril, mais qu’aucune remarque ne lui a été faite. Les agents bottent en touche. La mort dans l’âme, la visiteuse finit par se couvrir avec sa veste pour pouvoir entrer dans le musée. Elle constate alors que le règlement vestimentaire n’est visiblement pas le même pour tout le monde. «Dans les couloirs du musée: des hommes en marcel, des femmes dos nus, en brassières, en crop top, mais toutes très minces et avec très peu de seins. Je me demande si on m’aurait laissée entrer sans éclat, si j’avais porté certaines tenues de ces femmes que j’ai croisées», écrit-elle.

L’internaute garde un souvenir douloureux de cet incident: «Je ne suis pas que mes seins, je ne suis pas qu’un corps, vos doubles standards ne devraient pas être un obstacle à mon droit d’accès à la culture et à la connaissance», conclut-elle dans sa lettre. Sur Twitter, le musée d’Orsay a présenté ses excuses à l’autrice de ce coup de gueule. «L’établissement regrette profondément cet incident et a immédiatement pris contact avec cette jeune femme afin de lui présenter ses excuses. Un rappel des règles d’accueil a été effectué auprès de la société prestataire placée aux entrées du musée», peut-on lire dans un communiqué.

Cet incident n’est pas sans rappeler celui vécu en 2018 par une influenceuse, refoulée à l’entrée du Louvre à cause d’une tenue jugée inappropriée.

Ton opinion