The Fifth is a Girl: «On joue une pop aux couleurs funky et soul»
Actualisé

The Fifth is a Girl«On joue une pop aux couleurs funky et soul»

Le groupe romand s'est confié face à nos caméras, le 1er juin 2013, avant son «premier gros» concert à Festi'neuch. Extraits.

par
jde/Mediaprofil

Festi'neuch est le premier «gros» festival à avoir programmé ce groupe d'Yverdon-les-Bains. Repéré par Dimension 13'17, un projet pour les jeunes mené conjointement par le festival et le Centre de Loisirs de Neuchâtel, The Fifth is a Girl s'est prêté au jeu de l'interview comme les grands.

Deux représentants du combo ont d'abord levé le voile sur leur énigmatique nom de scène: «Au début on était cinq garçons dans le groupe. Quand le chanteur est parti, on a décidé d'auditionner des chanteuses. On a trouvé notre voix en la personne de Mona Bechaalany. Vu que c'était la 5e à arriver et que c'était une fille, on s'est rebaptisé ainsi.»

Quand à sa musique, entraînante et joyeuse, The Fifth is a Girl la décrit avec plaisir comme une «pop enrichie de couleurs funky et soul qui revient légèrement dans le rétro des années 1960.»

Suivez toute l'actualité de la musique et des festivals sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion