Hockey - LNA: «On l'a peut-être mérité»
Actualisé

Hockey - LNA«On l'a peut-être mérité»

Fribourg a échoué dans sa course aux play-off. Abattu, l'attaquant Greg Mauldin n'a pas cherché d'excuses.

par
Oliver Dufour
Greg Mauldin (en blanc) et Fribourg Gottéron ont manqué le train des play-off samedi à Genève.

Greg Mauldin (en blanc) et Fribourg Gottéron ont manqué le train des play-off samedi à Genève.

Il était dégoûté, presque en état de choc, l'ailier américain de Gottéron, juste après avoir livré sa deuxième longue bataille du week-end face à Genève-Servette. Certes, Fribourg s'est deux fois imposé 5-4 aux tirs aux buts, mais ces succès n'ont pas permis de refaire le retard sur Bienne, dernier qualifié au bout du suspense. «On s'est mis seuls dans cette situation, a soupiré Greg Mauldin, peinant à trouver ses mots. Lorsqu'on doit compter sur la défaite des autres pour atteindre nos objectifs, on joue avec le feu.»

Du feu que les Dragons n'ont pas su cracher avec suffisamment de régularité après avoir manqué leur début de saison. «Ce n'est pas le Gottéron que je connais, a poursuivi Mauldin, dépité. Mais peut-être qu'on mérite ce qui nous arrive. On peut parler de distractions avec les changements de coach, puis de président, mais la vérité, c'est qu'on n'a pas assez bien performé quel qu'ait été l'homme derrière le banc. C'est peut-être un bon appel au réveil pour la fin de saison et la prochaine. Je suis très frustré. D'ailleurs, s'il y a des gars chez nous qui ne le sont pas, ils feraient mieux de ne pas jouer.»

L'un des rares joueurs à avoir affiché de la régularité cette saison vivra une situation nouvelle avec le début des play-out, dès samedi. «J'imagine des matches d'un tout autre niveau, où on se bat pour sa vie, a prédit le No 20 fribourgeois. Je ne sais pas trop, je ne l'ai jamais vraiment vécu avant. A part peut-être en Suède (ndlr: à Huddinge IK, en 2e division, en 2006-2007) lorsque je jouais avec Dick Axelsson (Davos) et Linus Klasen (Lugano).» Demain, le dernier match de la saison régulière verra Gottéron recevoir Kloten, un adversaire direct dans la lutte pour le maintien. Une occasion à saisir.

Twitter @Oliver_Dufour

A 9 attaquants, c'est mieux qu'à 11

A Genève, Gottéron a disputé l'essentiel du match en tournant à 3 lignes offensives. Pourtant, les avants Thibaut Monnet et Martin Ness offraient à Gerd Zenhäusern la possibilité d'en composer une 4e. Les Dragons jouent-ils mieux à 9 attaquants qu'à 11? «Oui, a souri le coach. On a besoin de faire des points et on ne peut pas faire du social. Thibaut en paie un peu le prix, mais il faut faire des choix.» Voilà qui est limpide.

Ton opinion