Jennifer Lawrence: «On m'a demandé de perdre 7 kg en 2 semaines»
Actualisé

Jennifer Lawrence«On m'a demandé de perdre 7 kg en 2 semaines»

L'actrice de 27 ans Jennifer Lawrence a partagé ses expériences «humiliantes et dégradantes» avec certains producteurs d'Hollywood.

par
lie
L'actrice était à la soirée annuelle du magazine Elle, mettant à l'honneur les femmes, lundi soir.

L'actrice était à la soirée annuelle du magazine Elle, mettant à l'honneur les femmes, lundi soir.

WENN/Fayesvision, Wenn.com

Dans un discours donné lors de la soirée annuelle «Elle's Women in Hollywood Awards», organisée par le magazine «Elle», lundi soir 16 octobre 2017, Jennifer Lawrence a confié s'être déjà sentie «dégradée et humiliée» dans le milieu du cinéma.

Bien qu'elle ait précisé ne pas avoir été l'objet d'une agression sexuelle comme les nombreuses victimes d'Harvey Weinstein, l'actrice de «Hunger Games» a dénoncé de nombreuses pratiques abusives lors de rencontres avec des producteurs. «Quand j'étais plus jeune, on m'a dit que je devais perdre 7 kilos en deux semaines pour un film, a mentionné l'Américaine de 27 ans. J'ai connu des filles qui se sont fait virer pour ne pas avoir réussi à atteindre le poids demandé aussi rapidement.»

La star a également raconté qu'une productrice lui avait demandé de se dénuder. «J'ai dû me mettre à côté de cinq autres femmes qui étaient beaucoup plus fines que moi. Nous étions nues, nous pouvions juste cacher nos parties intimes. A la fin de ce moment dégradant et humiliant, la productrice m'a dit que je pourrais garder les photos qu'elle venait de faire pour me motiver à faire un régime.» Choquées par ces pratiques, Jennifer a expliqué en avoir parlé à un autre directeur de studio, qui lui aurait répondu: «Je ne comprends pas pourquoi tout le monde te trouve trop grosse. Moi, je coucherais bien avec toi.»

Weinstein: un enregistrement accablant

Le «New Yorker» a publié l’extrait d’un conversation enregistrée en 2015 par la police de New York entre le producteur et une mannequin.

Aujourd'hui déterminée à dénoncer le harcèlement sexuel, la comédienne a précisé qu'elle ne s'en rendait pas compte à l'époque. «Je ne voulais pas que ces histoires embarrassantes soit divulguées. Je voulais juste une carrière. Mais aujourd'hui, j'espère que nous allons arrêter de normaliser ces horribles situations», a-t-elle conclut.

Ton opinion