Prévention en Valais: «On n'arrive pas à tordre le cou à cette rumeur»
Actualisé

Prévention en Valais«On n'arrive pas à tordre le cou à cette rumeur»

Il faut aussi attacher sa ceinture de sécurité en montagne, insiste la police valaisanne, après deux accidents mortels survenus dernièrement.

Un automobiliste a perdu la vie après avoir glissé dans une pente escarpée alors qu'il négociait un virage au-dessus de Visperterminen.

Un automobiliste a perdu la vie après avoir glissé dans une pente escarpée alors qu'il négociait un virage au-dessus de Visperterminen.

Police cantonale valaisanne.

A la suite de deux accidents mortels survenus récemment en Valais, la police cantonale appelle les conducteurs à la prudence sur les routes forestières et d'alpages. Elle rappelle les règles à suivre et insiste aussi sur l'importance de fixer sa ceinture de sécurité.

Il y a encore beaucoup de personnes qui se détachent lorsqu'elles s'engagent sur une route de montagne, en pensant que cet acte peut les sauver en cas d'accident, explique mardi à Keystone-ATS un porte-parole de la police cantonale. «On n'arrive pas à tordre le cou à cette rumeur», déplore-t-il.

Mais la réalité du terrain est tout autre: si la voiture quitte la route, les personnes dans l'habitacle sont éjectées et soit grièvement blessées, soit tuées. Or «dans les cas ou les personnes sont attachées, elles ont beaucoup plus de chances de survie, malgré d'éventuels tonneaux», répète le porte-parole qui s'inquiète du crédit donné à «cette discussion de bistrot» qui semble se transmettre d'une génération à l'autre.

Hausse d'accidents en été

Chaque année, avec l'été qui s'installe et l'augmentation des conducteurs sur les routes de montagne, la police cantonale enregistre une hausse d'accidents. «Cette année est similaire aux précédentes», souligne encore le porte-parole valaisan. Les incidents sont très divers et concernent autant la population locale que des touristes en vacances, précise-t-il encore.

Outre la recommandation de rester attaché sur les routes forestières ou d'alpages, la police cantonale valaisanne recommande de rouler lentement sur ces voies étroites, en particulier dans les virages, dans les descentes ou par mauvais temps.

Dans les descentes, il est conseillé de faire usage du même rapport de vitesse que celui utilisé lors de la montée. L'effet de freinage du moteur est alors plus efficace en raison du régime-moteur plus élevé. Le frein à pied est également moins sollicité et surchauffe dès lors moins rapidement, détaillent les forces de l'ordre dans un communiqué.

Accidents récents

Dimanche, un automobiliste valaisan de 72 ans a perdu la vie au volant de sa voiture sur une route forestière de la commune de Nendaz (VS). Le véhicule est sorti de la route pour une raison encore inconnue et a dévalé un talus sur 100 mètres.

Une semaine plus tôt, c'est un automobiliste schwytzois de 48 ans qui a perdu la vie après avoir glissé dans une pente escarpée alors qu'il négociait un virage au-dessus de Visperterminen dans le Haut-Valais. Le véhicule a effectué plusieurs tonneaux avant de terminer sa course contre un arbre quelque 85 mètres plus bas. Sa femme et son fils avaient été héliportés à l'Hôpital de Sion.

(ATS)

Ton opinion

60 commentaires