Actualisé 15.07.2010 à 20:13

Montreux Jazz«On n'est pas un pastiche des années 80!»

La Belgique gardait le groupe au secret jusqu'à présent. Le public pourra enfin voir Piano Club en live ce vendredi soir.

von
Laurent Flückiger
Les Liégeois ont attendu cinq ans pour sortir leur premier album, «Andromedia».

Les Liégeois ont attendu cinq ans pour sortir leur premier album, «Andromedia».

Les plus curieux avaient peut-être déjà remarqué son titre «Girl on TV» en 2007 et avaient cherché un premier album, en vain. Piano Club, représentant belge d'une scène synth-pop en pleine ébullition, n'a sorti cette galette, «Andromedia» (distr. Disques Office), qu'il y a deux mois. Mais ­quelle réussite! Et puisque le groupe sera enfin en live, ce vendredi au Café et le 12 août à Rock Oz'Arènes, on n'hésite pas. Interview avec les gars d'un pays finalement pas si plat qu'on le dit.

Vous avez lancé Piano Club en 2005 déjà. Vous aimez faire durer le plaisir?

On aime prendre des risques et c'est difficile de faire quelque chose qu'on n'a pas entendu ailleurs. C'est quand même un disque qui nous suivra jusqu'à la fin de notre vie! Les morceaux sont tous différents les uns des autres. Mais il y a quelque chose qui se retrouve partout: une touche galactique, mystérieuse et sombre.

Qu'est-ce qui vous a motivés à créer Piano Club?

Retrouver l'émoi de l'adolescence et toutes ces chansons qui nous ont touchés. On a débuté avec un synthé, puis un autre et, petit à petit, cet instrument a pris une place importante parce que c'est un jouet.

Un jouet des années 80...

On n'est pas un pastiche des années 80! Si on utilise des instruments de cette période, c'est simplement qu'ils sont faciles à utiliser.

Plus faciles que des ordinateurs?

L'émulation n'est pas la même sur un ordi que sur un synthé. Sur scène, on utilise jusqu'à quatre claviers en même temps. Le but est de mettre la pop en avant, en se demandant toujours comment un groupe de rock l'aurait réfléchi.

Vendredi, dès 22h, Jazz Café (entrée libre). A Rock Oz’Arènes, le jeudi 12 août.

Vendredi, dès 22h, Jazz Café (entrée libre). A Rock Oz’Arènes, le jeudi 12 août.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!