Actualisé 13.07.2016 à 21:54

Les Innocents

«On ne chante pas la joie de vivre»

Le duo français s'est livré face à nos caméras quelques heures avant de chanter au Club du Montreux Jazz, mardi 12 juillet 2016.

de
mediaprofil/jde

Les Innocents ont marqué les années 1980 et 1990 avec leurs tubes «L'autre Finistère», «Un homme extraordinaire» ou encore «Un monde parfait». Séparé au début des années 2000, le duo s'est reformé en 2013. Il a expliqué devant nos caméras la genèse de ses retrouvailles: «On a été invité sur une petite scène et on a chanté «Un homme extraordinaire». On a été surpris de retrouver l'envie de jouer et de chanter ensemble. C'était en 2005 ou 2006. Ensuite, il a fallu qu'on trouve un manager.»

Questionnés sur leur album «Mandarine», sorti en 2015, Jipé et Jean-Chri ont indiqué que leur style n'avait pas changé. «Notre musique est légère. C'est des chansons pop de quatre minutes qu'on doit pouvoir entendre derrière un bar dans le brouhaha et en retirer un plaisir immédiat.» Quant aux paroles, le contraste est toujours de mise. «Si on rentre dans nos textes, on se rend compte qu'ils ne sont pas forcément rigolos. On ne chante pas la joie de vivre, on n'est pas la Compagnie créole», ont-ils souligné.

Montreux Jazz Festival

Du 1er au 16 juillet 2016, Montreux. Infos et billets: www.montreuxjazzfestival.com

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!