Actualisé 11.08.2017 à 20:37

ItalieOn ne lui a pas encore avoué qu'Elisa était partie

A peine sorti du coma, le jeune homme, dont la compagne a perdu la vie dans un accident le 9 juillet dernier, embarrasse l'hôpital avec une question.

von
eaa
Elisa, 27 ans, est morte sur le coup.

Elisa, 27 ans, est morte sur le coup.

Aussitôt les yeux ouverts, le motard de 29 ans, a cherché à avoir des nouvelles de sa dulcinée qu'il remorquait le soir de l'accident survenu dans la localité de Gravio. Il n'en fallait pas plus pour embarrasser l'hôpital et la famille qui estiment qu'il est encore trop tôt pour lui avouer que sa copine, Elisa, a péri dans le drame.

«Il n'a pas encore été informé qu'Elisa était partie. Il sera difficile de le dire au patient avant de nouvelles améliorations (de son état de santé). Et bien sûr, cela ne se fera que par un soutien psychologique adéquat», explique l'hôpital dans un article du Corriere della Sera

A l'origine de l'accident, une altercation entre automobilistes. Selon les premiers éléments de l'enquête, Matteo Penna a été violemment agressé verbalement par le conducteur d'une Ford. Il a répliqué en donnant une tape sur la fenêtre de ce dernier avant de reprendre la route. Fou furieux, l'homme a pris en chasse le couple. Sur une distance d'environ deux kilomètres, le quinquagénaire a tout tenté pour dépasser les autres véhicules afin d'arriver derrière le deux-roues et de le tamponner.

Tandis que la moto ralentissait dans un virage, la Ford a littéralement «avalé» le couple, l'éjectant contre la glissière de sécurité. Le choc a été violent. Maurizio De Giulio, qui conduisait la Ford, est plombier de profession. Il a été arrêté et est accusé d'homicide involontaire.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!