Actualisé 21.10.2015 à 16:05

Football – Europa League

«On ne se méfie pas de Sion, on les respecte»

A la veille du match Bordeaux-Sion, en poule B de l'Europa League, l'entraîneur des Girondins Willy Sagnol a offert ses impressions.

de
Oliver Dufour, Bordeaux
L'entraîneur bordelais Willy Sagnol a bien l'intention de s'imposer contre les Sédunois jeudi soir.

L'entraîneur bordelais Willy Sagnol a bien l'intention de s'imposer contre les Sédunois jeudi soir.

A quel point vous méfiez-vous de ce FC Sion, qui a démarré fort dans la compétition?

On ne s'en méfie pas, on les respecte. C'est une équipe qui a de la consistance, avec un entraîneur français qu'on connaît bien et qui connaît lui-même bien les Girondins. En championnat, ils ne sont pas aussi constants qu'en Europa League, où ils sont solides. Mais je crois que c'est Guardiola (ndlr: l'entraîneur du Bayern Munich) qui dit: «Je ne regarde jamais un adversaire du point de vue du classement, mais plutôt ses points forts et ses points faibles. Sion est une équipe qui a beaucoup de points forts et moins de points faibles. On leur doit du respect, surtout après leur match à Liverpool (ndlr: 1-1).

Sur les deux matches qui vous opposeront aux Valaisans, ici et le 5 novembre à Tourbillon, quel est votre objectif de points?

On va déjà se focaliser sur prendre trois points demain (ndlr: jeudi). L'équipe qui les prendra se mettra forcément en très bonne position pour aller loin dans le groupe. On verra après pour la suite.

Prenez-vous cette compétition un peu différement, au vu de vos difficultés en championnat (14e rang, un seul succès depuis début septembre)?

Oui et non. Même si cette compétition est différente, c'est vrai qu'on ne peut pas oublier le championnat. On a raté notre première étape de relance face à Montpellier (ndlr: 0-0 à domicile, alors que les Héraultais sont 18es et antépénultièmes de Ligue 1), mais nous devons aussi prendre les matches les uns après les autres, comme ils viennent, sans chercher à trop les différencier.

Un succès contre Sion vous offrirait-il un peu plus de certitudes sur le potentiel de votre équipe?

Des certitudes on en a. On a des lacunes, aussi. Un coup on les a mises sur le compte de la jeunesse, un coup sur l'adaptation de Pablo (ndlr: défenseur brésilien des Girondins), un coup sur une erreur du gardien… Maintenant il faut retrouver plus d'efficacité. Des solutions offensives, on en a toujours. Il est surtout important de se rassurer derrière, en défense.

Le retour du défenseur Lamine Sané (qui a évolué avec Moussa Konaté en équipe du Sénégal) opéré au genou cet été, peut-il vous offrir cela?

Lamine c'est un peu le grand frère. C'est notre capitaine, un joueur important pour nous. On est contents de son retour, il va nous apporter de l'assise défensive. Le plus important, c'est que son genou a l'air de bien aller. C'est rassurant.

Twitter, @Oliver_Dufour

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!