Christophe Beaugrand: «On ne va pas baisser la garde!»
Actualisé

Christophe Beaugrand«On ne va pas baisser la garde!»

L'animateur a exprimé sa colère après avoir découvert la récente agression du président d'Urgence Homophobie.

par
lja
Ouvertement gay, le Français de 41 ans ne supporte plus la multiplication des agressions homophobes en France.

Ouvertement gay, le Français de 41 ans ne supporte plus la multiplication des agressions homophobes en France.

TF1

La coupe est pleine pour Christophe Beaugrand. Scandalisé par le nombre croissant des agressions homophobes en France, l'animateur de Ninja Warrior a réagi suite à la récente agression du président d'Urgence Homophobie, Guillaume Mélanie, survenue à Paris. «Je prends la parole pour dénoncer les agressions homophobes qui se multiplient. En tant qu'ambassadeur de la Charte LGBT de TF1 j'essaie de faire avancer le «vivre ensemble», a-t-il tweeté.

Interviewé sur France Bleu Paris, le Français de 41 ans, qui s'est récemment marié à son compagnon, a exprimé son ras-le-bol des homophobes. «Aujourd'hui, on fait partie de la société, il va falloir que ceux qui n'ont pas envie qu'on en fasse partie s'y fassent parce que nous, on ne va pas baisser la garde, a-t-il assuré. Nous n'avons pas à être discrets, nous n'avons pas à nous cacher. Ce sont ceux qui professent la haine qui devraient se cacher.»

De son côté la maire de Paris, Anne Hidalgo, a adressé tout son soutien à Guillaume Mélanie, sur Twitter. «Comme je le disais il y a quelques jours, à la suite d'une autre agression, cette série d'actes homophobes appelle à un sursaut collectif. Nous allons convier les associations à l'Hôtel de Ville pour y travailler, a-t-elle ajouté. Face aux violences homophobes et transphobes, la résignation n'est pas une option. Nous devons nous unir et agir pour que chacune et chacun soit libre et voit ses droits respectés à Paris». La politicienne a aussi rappelé qu'un grand rassemblement à République à 17h à l'appel des associations LGBTQI+ aura lieu dimanche 21 octobre 2018.

Regardez le témoignage de Guillaume Mélanie après son agression:

Ton opinion