Genève: On ne votera pas dans toutes les communes
Actualisé

GenèveOn ne votera pas dans toutes les communes

Pour la première fois, des municipalités genevoises n'organiseront pas d'élections pour renouveler leur exécutif, dans quelques mois.

par
mpo
Dans certaines communes, les citoyens n'auront pas à choisir leurs représentants à l'exécutif.

Dans certaines communes, les citoyens n'auront pas à choisir leurs représentants à l'exécutif.

Keystone/Salvatore di Nolfi

Recevoir son bulletin, choisir ses candidats et puis attendre les résultats. Ce cérémonial, répété tous les cinq ans, n'aura pas lieu dans toutes les communes genevoises à l'heure des élections des exécutifs municipaux au printemps 2020. Dans une vingtaine de localités, l'élection des maires, adjoints ou conseillers administratifs sera tacite. Une première voulue par la nouvelle constitution acceptée en 2016 par les Genevois. Le texte prévoit que si le nombre de candidats est égal au nombre de postes à pourvoir lors du premier tour, alors le scrutin est tacite. Auparavant, il fallait tout de même se rendre aux urnes.

Cette disposition concerne 21 communes sur 45 pour 2020. La majorité d'entre elles sont situées à la campagne et sont de petite taille. Ainsi ce sont essentiellement des maires et ses adjoints qui sont concernés à quelques exceptions près, comme Collonge-Bellerive ou Cologny dont les Conseils administratifs n'auront pas à être élus. Que les citoyens férus d'élections se rassurent, cette disposition ne concernera pas les Conseils municipaux.

Plus de 2000 candidats

Les listes provisoires publiées pour les élections municipales publiées jeudi

par la Chancellerie comptabilisent 1863 candidatures réparties sur 173 listes pour les Conseils municipaux ainsi que 241 prétendants aux Exécutifs inscrits sur 132 listes.

Ton opinion