E-sport : «On perd notre roster, mais l’aventure a été incroyable»

Publié

E-sport «On perd notre roster, mais l’aventure a été incroyable»

Le président de la structure vaudoise 321 Sked Esport revient sur la folle saison de la team en 6 French League, sur «Rainbow Six Siege».

par
Loïc Gebhard
De g. à dr.: Ra1kos (qui a remplacé  Likefac), Deadsht, Kaktus (qui a remplacé Thamsen), Azoxx et Zeosh. 

De g. à dr.: Ra1kos (qui a remplacé  Likefac), Deadsht, Kaktus (qui a remplacé Thamsen), Azoxx et Zeosh. 

DR

Fondée en mars 2022, la structure vaudoise semi-pro 321 Sked Esport a terminé à la seconde place des play-off de la French League de «Rainbow Six Siege», fin septembre, et a décroché une qualification pour l’European Challenger League. Mais la team a vu son roster et sa promotion lui échapper, puisque ses joueurs ont notamment été recrutés par les poids lourds Acend et BDS. Le président de 321 Sked E­sport, Loïc Salzmann, revient sur cette intense saison.

Comment est née l’équipe?

Les choses ont débuté à Morges, avec mes patrons de l’agence digitale 321, qui sont fans d’e-sport. Ils ont décidé de s’associer avec ma propre organisation, Sked Esport, pour un tout nouveau projet. Puis on s’est lancé sur «R6S » lorsque Likefac, Zeosh, Azoxx, Deadsht et Thamsen nous ont approchés. C’est pour cela que le slot de qualification revient aux joueurs, et pas à la team.

Quel est votre plus beau souvenir de match?

Malgré la défaite, c’est quand même la finale contre Wolves Esports. On a perdu 2-0 sur le papier, mais on a fait une remontada  dans les deux manches pour décrocher les prolongations (score final 7-8/6-8). Un beau spectacle avec du suspense!

Loïc Salzmann, président de 321 Sked Esport. 

Loïc Salzmann, président de 321 Sked Esport. 

DR

Comment avez-vous pris le départ de vos joueurs?

On est déçus, bien sûr, mais on savait que si l’on atteignait l’European Challenger League, ce serait très compliqué de les garder. Il y a une énorme différence entre les ligues semi-pros et professionnelles, les coûts sont multipliés par dix. On comprend leur choix et, pour nous, l’aventure a été incroyable.

Quelle est la suite pour 321 Sked Esport?

Comme c’est un peu la pause actuellement sur «R6S» à notre niveau, un nouveau roster ne se fera sans doute pas avant l’année prochaine. Et dans l’intervalle on n’exclut pas de se lancer sur d’autres jeux avec 321.

Premier week-end en demi-teinte

Ton opinion

1 commentaire