Suisse: On peut embarquer avec un couteau dans un avion
Actualisé

SuisseOn peut embarquer avec un couteau dans un avion

Faille de sécurité? Des experts s'insurgent que certaines armes blanches soient autorisées au départ des aéroports de Zurich et Genève.

par
man/frs

Qui n'a pas déjà pesté face aux mesures de sécurité toujours plus rigide imposées avec de prendre un avion? Mais si les bouteilles et autres liquides sont systématiquement confisqués, il est tout à fait possible de s'installer à bord avec un couteau. Certes, la lame ne doit pas dépasser 6 cm, mais ces objets à priori inoffensifs rappellent le sinistre mode opératoire des terroristes du 11 Septembre.

«C'est incompréhensible», s'exclame Max Hoffman, secrétaire général de la Fédération suisse des fonctionnaires de police. «Nous savons combien les couteaux peuvent être dangereux dans un avion». Pourtant, malgré les risques, Cointrin et Kloten autorisent ce genre d'armes à l'embarquement. Une pratique que confirme Bertrand Stämpfli, porte-parole de l'aéroport de Genève. Ceci alors même que Bâle-Mulhouse et Berne l'interdisent, explique le «SonntagsBlick». Et pour peu qu'un employé zélé de la sécurité confisque la lame, une fois passés les contrôles, il est toujours possible de racheter le célèbre canif suisse dans la zone Duty Free.

«On retire les parfums des passagers, mais on autorise les couteaux. Il s'agit d'une faille de sécurité flagrante», réagit l'expert en terrorisme Rolf Tophoven pour qui «le profit ne doit pas jouer de rôle». «Les responsables doivent comprendre qu'ils donnent aux terroristes une opportunité. Ils doivent immédiatement combler cette vulnérabilité», ajoute-t-il.

Ton opinion