troubles alimentaires – On peut être en surpoids et souffrir d’anorexie
Tess Holliday déplore le manque de compréhension et de soutien envers les personnes en surpoids souffrant de troubles alimentaires.

Tess Holliday déplore le manque de compréhension et de soutien envers les personnes en surpoids souffrant de troubles alimentaires.

Instagram tessholliday
Publié

troubles alimentairesOn peut être en surpoids et souffrir d’anorexie

Tess Holliday est un mannequin plus-size. Elle souffre d’anorexie et déplore le manque de compréhension et de soutien.

par
Lauren Cavin-Hostettler

«Pour moi, le rétablissement est désordonné. Je me sens seule. Il est difficile de faire face à quelque chose pour lequel il n’y a pas assez de soutien», écrit Tess Holliday, mannequin et blogueuse plus-size américaine qui a été diagnostiquée anorexique il y a un an.

Dans un essai publié par le magazine «Today», elle détaille les défis de son rétablissement: «C’est un réconfort d’être assez forte pour parler de ça, mais depuis, j’ai fait beaucoup de pas en arrière dans mon rétablissement. J’ai régressé. Je n’ai pas mangé aujourd’hui. Il est 11 heures et je n’ai bu que deux gorgées de café et je me sens malade.»

Sous-diagnostiqués

Tess Holliday a partagé pour la première fois son diagnostic de trouble alimentaire en mai 2021. «Les gens ont dit que je mentais, qui pensaient que je disais cela pour attirer l’attention. Je ris parce que je sais que c’est faux, mais c’est tellement révélateur de l’ampleur du problème».

En effet, elle déplore que les troubles de l’alimentation chez les personnes de forte corpulence sont souvent sous-diagnostiqués. «Il y a tant de personnes de grande taille qui m’ont envoyé des messages. Cela a été très responsabilisant, mais cela m’a aussi rendu incroyablement triste… C’est dur quand on entend le mot anorexie et qu’il n’est assimilé qu’à un seul type d’image. C’est préjudiciable à tant de gens.»

Les troubles alimentaires ne font pas de distinction entre les corpulences. «J’ai encore du mal à me faire à l’idée que je peux être grosse et être affamée. Puis j’ai compris que les corps de toutes tailles et de toutes formes sont affamés», ajoute-t-elle.

Prise de conscience et soutien

Son souhait alors que les publicités de début d’année font la part belle aux régimes et inscriptions en clubs de sport? Tess Holliday espère voir émerger une prise de conscience, car le soutien commence par la compréhension. «La façon dont vous pouvez nous aider est de soutenir notre santé mentale et de comprendre qu’il y a tant de gens qui luttent, mais sans le savoir. Ils ne peuvent pas le nommer et ils ne peuvent pas obtenir un diagnostic, parce que notre système n’a jamais été mis en place pour nous soutenir.»

Ton opinion

3 commentaires