Twitter – Campagne de dénigrement contre Harry et Meghan
Publié

TwitterCampagne de dénigrement contre Harry et Meghan

Il a suffi d’une septantaine d’adresses actives pour orchestrer une campagne de dénigrement visant le prince Harry et son épouse Meghan Markle.

Le couple, plus particulièrement Meghan, a fait l’objet d’une campagne de dénigrement orchestrée sur le média social.

Le couple, plus particulièrement Meghan, a fait l’objet d’une campagne de dénigrement orchestrée sur le média social.

reuters/photomontage

Les robots de conversation sont souvent accusés des torrents de haine qui se déversent sur Twitter. Mais la firme Bot Sentinel indique qu’on peut s’en passer pour faire tout aussi mal. En analysant plus de 100’000 tweets avec des hashtags et des mots-clés renvoyant au prince Harry et son épouse Meghan, la société spécialisée a identifié un total de 55 comptes comme étant les principaux responsables de 70% du contenu dénigrant avec 28 autres comptes ayant pour mission d’amplifier la tendance.

Mais les analystes ont été particulièrement surpris de se trouver en face de comptes générés par de vraies personnes et non pas de bots comme habituellement. Ces comptes ont pu s’adresser à un nombre cumulé de près de 200’000 twittos. Ils ont été capables de déjouer les garde-fous mis en place par Twitter en évitant d’être bannis pour violation des conditions d’utilisation. Cela consiste par exemple à associer des commentaires négatifs sur Harry et Meghan à des commentaires positifs sur William et Kate.

Pourquoi? Votre supposition est aussi bonne que la nôtre

Christopher Bouzy, patron de Bot Sentinel.

«Ce niveau de complexité provient de personnes qui savent comment faire ce genre de choses, qui sont payées pour faire ce genre de choses», a déclaré à Buzzfeed Christopher Bouzy. Le patron de Bot Sentinel s’interroge également sur les motivations de cette campagne savamment orchestrée contre Harry et Meghan. «Est-ce que ce sont des gens qui la détestent? Est-ce du racisme? Est-ce qu’ils essaient de nuire à leur crédibilité?, s’interroge-t-il. Votre supposition est aussi bonne que la nôtre.»

Toujours selon BuzzFeed News, Twitter a déjà suspendu quatre des comptes cités dans le rapport, tandis que six autres ont mis leur profil en mode privé.

(laf)

Ton opinion

28 commentaires