Actualisé 23.01.2009 à 15:57

L'avis d'un neurochirurgien«On peut sortir sans séquelle d'une hémorragie cérébrale»

Sans connaître le patient Daniel Albrecht, Marc Levivier, professeur de neurochirurgie au CHUV à Lausanne, explique à «20 minutes online», ce qu'est une hémorragie cérébrale.

- Qu'est-ce qu'une hémorragie cérébrale?

- Le terme d'hémorragie cérébrale est un terme très vague. Il existe plusieurs formes de traumatisme. Les seules personnes à pouvoir vraiment communiquer sur l'état de santé de Daniel Albrecht sont les médecins qui s'occupent de lui. Ce que je peux dire, c'est qu'après un traumatisme crânien, la pression dans le cerveau peut avoir tendance à augmenter. Si quelqu'un n'est pas conscient, on doit savoir ce qui se passe. Une manière de savoir, c'est de mettre une sonde pour connaître les pressions. Si la pression augmente par exemple, ce n'est pas bon signe.

- Pourquoi les médecins ont placé Daniel Albrecht dans un coma artificiel?

- Il peut y avoir différentes raisons. Son état de conscience était peut-être limite. Pour protéger le cerveau, on l'a mis dans un coma artificiel. C'est une façon de mettre le cerveau au repos. Comme on parle aussi de contusions aux poumons, il a probablement eu besoin de recevoir de la ventilation. Autrement dit, les médecins ont certainement dû l'intuber.

- Quelles peuvent être les conséquences de cette hémorragie cérébrale pour le Haut-Valaisan?

- Il y a hémorragie cérébrale et hémorragie cérébrale. Cela signifie qu'il y a du sang dans le cerveau. Ça reste très difficile à évaluer. Tout dépend de la quantité de sang ou de l'endroit où il y a du sang. Ce que nous pouvons dire, c'est que Daniel Albrecht peut garder des séquelles de sa chute, comme il peut ne pas en garder du tout. Cela est impossible de le dire pour le moment. Ce qu'on peut dire en revanche, c'est que comme il est jeune et sportif, le pronostic est meilleur que pour des personnes âgées.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!