Actualisé 06.08.2009 à 12:25

Championnat de FranceOn prend les mêmes...

Comme l'an dernier, le championnat de France, qui débute ce week-end, devrait être avant tout le théâtre d'un lutte à trois entre le champion Bordeaux, Lyon et Marseille.

Avec un avantage pour l'OL, soucieux de remettre les pendules à l'heure.

Pour la première fois depuis l'été 2001, la Ligue 1 reprendra ses droits avec une autre équipe que Lyon à détrôner. Sept fois sacrée de 2002 à 2008, l'OL n'a pas lésiné durant le mercato pour reprendre son bien, avec notamment les arrivées de l'Argentin Lisandro Lopez (Porto/40 mios de francs), du Français Befetimbi Gomis (St-Etienne) et du Brésilien Michel Bastos (Lille).

Didier Deschamps n'est pas venu à Marseille pour faire de la figuration. L'ancien capitaine de l'équipe de France veut le titre, un trophée qui échappe à l'OM depuis 1993. Le successeur de Gerets a du reste été très actif sur le marché des transferts, avec entre autres les engagements de Lucho Gonzalez (Porto), Gabriel Heinze (Real Madrid), Fernando Morientes (Valence), Souleymane Diawara (Bordeaux) ou encore Fabrice Abriel (Lorient).

A l'opposé de ses deux grands rivaux, Bordeaux a misé sur la continuité. Hormis Diawara à Marseille, le champion de France n'a véritablement perdu qu'un seul joueur de premier plan, le prometteur Gabriel Obertan, parti à Manchester United. Sinon, Laurent Blanc aura à sa disposition la même ossature que l'an dernier, Yoann Gourcuff y compris puisque racheté à l'AC Milan pour 13,5 mios d'euros.

Le contingent suisse sera, comme l'année passée, fort de trois représentants, le départ de Rennes pour Servette de Julian Esteban ayant été compensé par la venue de Gelson Fernandes (Manchester City) à St-Etienne. Stéphane Grichting est lui resté fidèle à Auxerre qui, comme les «Verts», cherchera avant tout à préserver sa place dans l'élite et Patrick Müller ronge son frein à Monaco en attendant un éventuel transfert. (si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!