Corruption à la Fifa: «On raconte des histoires depuis 10 ans»
Actualisé

Corruption à la Fifa«On raconte des histoires depuis 10 ans»

L'une des personnes accusées de corruption à la Fifa se défend, en estimant qu'il n'y a rien de sérieux dans ces accusations.

Nicolas Leoz est soupçonné de corruption.

Nicolas Leoz est soupçonné de corruption.

Le président de la Confédération sud-américaine de football (Conmebol), Nicolas Leoz, a réagi aux accusations de corruption au sein de la Fifa formulées dans un documentaire diffusé lundi soir par la BBC, estimant qu'on «raconte des histoires depuis dix ans».

«Il n'y a rien de sérieux. Il y a dix ans, la justice suisse a absolument tout éclairci. Ces faits n'existent pas. Des personnes veulent juste mettre la pression avant les élections à la Fifa et la décision (attribution de l'organisation des Mondiaux-2018 et 2022, ndlr) qui sera prise le 2 décembre», a expliqué à l'AFP Nicolas Leoz.

Trois membres du comité exécutif de la Fifa, Nicolas Leoz, Ricardo Teixeira, patron du football brésilien, et Issa Hayatou, président de la Confédération africaine (CAF) sont accusés dans le documentaire d'avoir reçu de l'argent de la part d'International Sports and Leisure (ISL), une société de marketing qui avait obtenu l'exclusivité des droits pendant plusieurs Coupes du monde, avant sa liquidation en 2001. (afp)

Ton opinion