Actualisé 12.10.2016 à 20:05

Le Grand JD

«On s'est lavé sans savon pendant des jours!»

Le Grand JD et Fabien Wohlschlag sont partis à la découverte des animaux sauvages de nos régions. A découvrir dans «Animalis» dès le 13 octobre 2016 sur rts.ch.

de
Mathilde Jarry

Les deux passionnés de la nature nous ont donné rendez-vous tôt le matin le seul jour de pluie de l'été. Pas de quoi entamer leur bonne humeur. Équipés d'une tenue de camouflage que même l'armée jalouserait, ainsi que d'un matériel de tournage minime mais performant, Fabien Wohlschlag et le youtubeur Julien Donzé, alias Le Grand JD, sont partis ce jour-là à la recherche des marmottes. Leurs aventures animalières sont à découvrir dès le 13 octobre 2016 dans dix épisodes de sept minutes d'«Animalis».

«Tout est parti d'une vidéo sur la chaîne YouTube de Julien en octobre 2015 sur le brame du cerf», explique Fabien. Le résultat a beaucoup plu aux internautes, et aux fans du Grand JD plutôt habitués aux vidéos plus loufoques, du genre «est-il possible d'éplucher une mandarine avec ses pieds?». «C'est bien de faire des choses avec les mandarines, mais c'est pour déconner, raconte-t-il. Là, je suis content de faire quelque chose d'un peu plus sérieux, mais qui reste léger».

Le Grand JD rencontre ses fans
Reportage «Animalis»

Le Grand JD et Fabien Wohlschlag sont partis à la découverte des animaux sauvages de nos régions. A découvrir dans «Animalis».

Dans les dix épisodes prévus, les internautes pourront ainsi faire la connaissance des animaux de Suisse romande, comme les castors, les blaireaux, les lynx, et même les limaces. Et contrairement à ce que «Animalis» peut parfois laisser entendre, les trouver n'a pas été une simple affaire. «Ce qu'on ne voit pas dans les épisodes, c'est le temps qu'on a mis pour rencontrer ces animaux, continue Julien. Il y a eu de longs moments de repérage, on a toujours attendu des plombes, parfois on ne se lavait pas au savon pendant des jours pour ne pas que l'animal sente notre odeur. L'émission, c'est un résumé de plusieurs jours, semaines de travail». Le tout dans le respect de la nature. «Il y a vraiment une éthique dans «Animalis», souligne le réalisateur. Nous sommes toujours restés à distance, on n'a pas nourri les animaux pour les attirer. C'est aussi pour ça que ça nous a pris du temps.»

De quoi leur laisser d'innombrables souvenirs, aussi bien tristes que joyeux. «Chaque épisode était une aventure, livre Le Grand JD. Quand nous sommes allés faire les repérages pour le castor, on a vu un bébé castor se noyer, on a essayé de le sauver, mais il est parti, on n'a rien pu faire». «Quand l'animal sort après des heures d'attente, c'est vraiment impressionnant, même si c'est pour 10 minutes, enchaîne Fabien Wolhschlag. Une fois, un renard est venu tout près nous renifler les chaussures. Pour le lynx, il faisait -10 degrés, on a eu des problèmes de logistique, on avait 40 kg sur le dos pour transporter la nourriture et le matériel pour une semaine».

Fabien et Julien continueront-ils à collaborer par la suite? Le réalisateur espère remettre ça, tout comme le Grand JD, sans savoir pour le moment quelle forme cela prendra.

«Animalis»

Dès jeudi 13 octobre à 21 h sur rts.ch/animalis.

La bande-annonce de «Animalis»:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!