«Nuit des longs couteaux»: «On sait ce qu'on vote, on vient juste boire un coup»
Actualisé

«Nuit des longs couteaux»«On sait ce qu'on vote, on vient juste boire un coup»

La traditionnelle soirée destinée à peaufiner les stratégies de vote n'a pas été très forte en rebondissements cette année. Aucun candidat n'y a fait d'apparition.

par
rmf

Traditionnellement, la veille d'une élection au Conseil fédéral, les dernières stratégies de vote se peaufinent autour d'un verre à l'Hôtel Bellevue situé juste à côté du Palais fédéral. Les candidats en profitent pour donner quelques ultimes interviews, serrer encore quelques mains et peut-être, qui sait, décrocher encore quelques voix.

Ce mardi soir, toutefois, les «longs couteaux» ne sont pas sortis. Si tous les partis n'ont pas encore donné leurs recommandations de vote, l'issue de l'élection est déjà relativement claire: la PLR Karin Keller-Sutter a totalement éclipsé son rival Hans Wicki, et la PDC Viola Amherd fait figure de favorite face à sa collègue de parti Heidi Z'graggen.

Aucun des quatre candidats n'a donc fait d'apparition ce soir, peut être pour éviter les faux-pas. Les quelques politiciens qui ont fait le déplacement, eux, l'assument: ils savent déjà qui ils souhaitent élire, ils sont juste venus boire un coup et répondre aux questions des journalistes. Ces derniers, eux, sont présents en nombre. La RTS a d'ailleurs installé son plateau dans l'hôtel pour une dernière émission avant le jour de l'élection. La «nuit des longs couteaux», qui à l'époque avait vu se tramer le complot de l'éviction de Christoph Blocher, a visiblement perdu de son attrait.

Voici comment fonctionnent les auditions des conseillers fédéraux

Les quatre candidats au Conseil fédéral, du PLR et de PDC, se présentent mardi pour des auditions auprès des partis. Le politologue Louis Perron explique comment fonctionnent ces auditions et l'importance des questions posées.

Ton opinion