Actualisé 07.12.2019 à 10:19

Football«On se crée les premières occasions, mais...»

Marquer en premier. Tel était le message de l'entraîneur de Neuchâtel Xamax Joël Magnin, à la veille de la réception de Lugano ce samedi (19h).

von
Sport-Center
Joël Magnin appelle ses joueurs à disputer les deux dernières rencontres de Super League de l'année «comme des matches de Coupe».

Joël Magnin appelle ses joueurs à disputer les deux dernières rencontres de Super League de l'année «comme des matches de Coupe».

Keystone

La tendance n'a pas échappé à Joël Magnin. Si ses protégés marquent globalement trop peu de buts (18 en 16 matches), ils ont surtout la fâcheuse tendance de devoir courir après le score. Une réalité assez logique pour une formation affichant un goal-average de 18-30, qui fait partie des raisons invoquées par l'entraîneur de Neuchâtel Xamax pour expliquer la mauvaise passe actuelle (trois défaites de rang, seulement trois longueurs d'avance sur la lanterne rouge Thoune). Le technicien a lancé le mot d'ordre: face à Lugano samedi, il faudra frapper les premiers.

«L'importance de l'ouverture du score dans le football moderne n'est plus à prouver. Surtout face à une équipe aussi solide défensivement que ne l'est Lugano, souligne Joël Magnin. Notre problème, c'est qu'on se crée souvent les premières occasions, mais qu'on ne les concrétise pas. Il nous manque cette justesse dans les derniers mètres, ces quelques petits détails à régler dans les deux surfaces qui font une immense différence.»

Être frais et prêt mentalement

Si Laurent Walthert ne marque pas de but, son retour dans la cage neuchâteloise pourrait servir au moment de transformer une situation négative en un fait de jeu positif, capable de donner cette impulsion à un Xamax qui peine à avancer. «Je le répète depuis le début de la saison: tous nos joueurs sont importants. On a besoin de tout le monde. Mais Laurent, c'est un taulier, notre gardien numéro 1. Son retour au jeu, ça ne peut être qu'une bonne nouvelle», lâche encore le coach rouge et noir, qui sera privé de Thibault Corbaz ainsi que de Noha Sylvestre, en plus de l'absent de longue date Dylan Dugourd.

Samedi à la Maladière, les Neuchâtelois feront face à un Lugano à qui tout réussit. Depuis l'arrivée de Maurizio Jacobacci sur le banc, les Tessinois ont enlevé trois de leurs quatre matches, pour une seule défaite contre Bâle. Sans toujours se montrer irrésistibles, les Luganais savent faire tourner une partie en leur faveur. Précisément ce qu'il manque actuellement à Xamax.

«Deux rencontres nous séparent de la trêve. Je veux qu'on les dispute comme des matches de Coupe, insiste Joël Magnin. Ça veut dire qu'on doit tous en faire un peu plus. Cela ne passe pas par un dédoublement des séances de travail, mais plutôt par une fraîcheur mentale. Être plus concentré à l'entraînement, faire les bons choix une fois à la maison. Chaque pas qu'on effectue, il doit être fait dans la direction de la réception de Lugano.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!