Actualisé 21.05.2017 à 12:16

Conseil d'Etat vaudois«On se dirige vers un statu quo»

Pour le conseiller national Vert et ex-syndic de Lausanne, les jeux sont déjà faits pour le Conseil d'Etat.

de
fnt

Avant même les résultats officiels et le dépouillement des bureaux de vote des principales villes vaudoises, Daniel Brélaz croit en la victoire du ticket rose-vert au second tour de l'élection au gouvernement cantonal. Et ironise sur l'alliance UDC-Vert'libéraux qui pourrait avoir bénéficié à l'indépendant Guillaume Morand...

Après 84% de bulletins dépouillés, le duo de gauche mène la course. La conseillère d'Etat sortante Béatrice Métraux (Verts) comptabilise 49,95% des suffrages, largement devant les trois autres candidats. La conseillère nationale socialiste Cesla Amarelle suit avec 43,78%.

Le président de l'UDC Vaud Jacques Nicolet obtient 39,92% des voix. Sa colistière, la vert'libérale Isabelle Chevalley comptabilise 37,89% des suffrages. «On a essayé de mobiliser l'électorat du centre-droite. On n'y est arrivé qu'à 80%», a déclaré l'UDC Philippe Jobin. «C'est un travail de longue haleine, qu'on ne peut pas réussir en six mois».

Selon Isabelle Chevalley, colistière de Jacques Nicolet, il reste une «chose très positive: c'est que nous avons réactivé une alliance historique, l'alliance du centre-droit vaudois. Cette alliance va tenir bon». Pour elle, une non-élection n'est pas un drame. (fnt/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!