Coupe Davis: «On tend vers la paire déjà posée sur le papier»
Actualisé

Coupe Davis«On tend vers la paire déjà posée sur le papier»

Samedi, la Suisse peut déjà atteindre les 1/4 de finale de la Coupe Davis, en Serbie. Il faudra toutefois se défaire de la coriace paire slave. Sans doute Chiudinelli et Lammer.

par
Oliver Dufour
Novi Sad
Marco Chiudinelli (à gauche) et Michael Lammer seront certainement amenés à disputer le double.

Marco Chiudinelli (à gauche) et Michael Lammer seront certainement amenés à disputer le double.

Le scénario idéal a été écrit vendredi par la délégation helvétique à Novi Sad. En remportant les deux premiers simples, sur une surface décrite comme «similaire à celle de l'Open d'Australie», Roger Federer et Stanislas Wawrinka ont permis à leur équipe de n'avoir plus qu'un point à inscrire ce week-end, pour accéder aux quarts de finale de la compétition. Un cap que la Suisse n'a plus franchi depuis 2004, face à la Roumanie.

Les deux leaders de l'équipe nationale souhaiteraient certainement classer l'affaire samedi déjà, à l'occasion du match de double. Ce qui leur permettrait de ne pas rejouer dimanche et de se reposer au plus vite. Wawrinka, surtout, est marqué depuis son retour des antipodes. «Rien que de penser au-delà du premier match, ça me fatiguerait mentalement», avait plaisanté le Vaudois jeudi, lors du tirage au sort. Après son match, il l'a confirmé. «Vous le savez, j'ai toujours envie de jouer. Mais là, si j'écoute mon corps, ça serait plutôt non. Ca serait trop risqué. Je ne dis pas que ça serait un rêve de ne plus jouer du week-end, mais je serais content de plus avoir à le faire. Mais si je devais vraiment remettre les pieds sur le terrain, ça serait pour tout donner dans le cinquième match.»

«Nous ne sommes pas favoris»

Le cas du double n'est toutefois pas réglé d'avance. Car il faudra battre la Serbie, emmenée par le redoutable Nenad Zimonjic, classé 12ème de la hiérarchie mondiale en double. A ses côtés, on retrouvera probablement Ilija Bozoljac, seulement 291ème, mais qui a livré un très bon match au service contre Federer, vendredi.

Et les Suisses dans tout ça? «Peu importe la configuration dans laquelle nous jouons, nous ne sommes pas favoris», a rappelé le No 1 suisse, légèrement enrhumé depuis deux jours. «Mais Michi (ndlr: Lammer) et Marco (ndlr: Chiudinelli) ont leur chance. Je préfère la leur donner.» Une idée avec laquelle le capitaine Severin Lüthi semble en phase. «On va de toute façon essayer de gagner samedi, et pas juste se dire qu'on attend dimanche pour le faire», a assuré le Bernois. «Pour le moment, la meilleure solution me semble celle que j'ai déjà posée sur le papier», a-t-il conclu. Sauf coup de bluff de dernière minute, le Zurichois Michael Lammer et le Bâlois Marco Chiudinelli devraient donc être appelés à livrer bataille samedi, dès 15h.

Ton opinion