Mobile - OnePlus avoue brider des apps volontairement
Publié

MobileOnePlus avoue brider des apps volontairement

Accusée de tricher aux tests benchmark, la firme a confirmé limiter les performances de certaines apps pour améliorer l’autonomie de ses smartphones OnePlus 9 et 9 Pro.

Les smartphones OnePlus 9 et 9 Pro ont été présentés le 24 mars 2021 à Shanghaï, en Chine.

Les smartphones OnePlus 9 et 9 Pro ont été présentés le 24 mars 2021 à Shanghaï, en Chine.

imago images/VCG

Le fabricant chinois OnePlus est passé aux aveux. Après que le site spécialisé AnandTech a montré que ses smartphones OnePlus 9 et 9 Pro avaient un comportement curieux lors de benchmarks (tests qui permettent de déterminer les performances d’un mobile), la firme a confirmé brider volontairement des apps. But: améliorer l’autonomie de ses appareils. L’enquête d’AnandTech avait entre-temps conduit Geekbench, l’un des principaux sites de benchmarks, à retirer les deux modèles de son classement, accusant la firme chinoise de «manipulation». Les apps de benchmarks sont en effet parmi les seules à profiter de la pleine puissance de ces smartphones lorsqu’elles sont lancées sur les deux appareils, a remarqué AnandTech.

«Notre priorité absolue est de toujours offrir une excellente expérience utilisateur avec nos produits», a fait savoir au site XDA dans un communiqué un porte-parole de OnePlus, qui dit réagir rapidement aux retours de ses clients. «Après le lancement des OnePlus 9 et 9 Pro en mars, certains utilisateurs nous ont fait part de certains domaines dans lesquels nous pouvions améliorer l’autonomie des appareils et la gestion de la chaleur. À la suite de ces commentaires, notre équipe de R&D a travaillé au cours des derniers mois pour optimiser les performances des appareils lors de l’utilisation de nombreuses applications parmi les plus populaires (ndlr: dans une première version du communiqué, OnePlus a lâché le chiffre de 300), y compris Chrome, en faisant correspondre les exigences du processeur de l’application avec la puissance la plus appropriée. Cela a permis d’offrir une expérience fluide tout en réduisant la consommation d’énergie», explique le porte-parole. La firme ne précise pas si elle compte modifier ce comportement par le biais d’une future mise à jour.

Ce n’est pas la première fois que OnePlus est épinglé pour avoir manipulé les résultats de benchmarks. L’entreprise chinoise a déjà poussé les limites des performances de ses smartphones, notamment avec le OnePlus 5, lorsqu’ils détectaient une app de benchmark.

(man)

Ton opinion

4 commentaires