Changement de registre - OnlyFans veut se refaire une virginité sur les mobiles
Publié

Changement de registreOnlyFans veut se refaire une virginité sur les mobiles

Le propriétaire du service prisé par les adeptes d’échange d’images de nudité tarifées mise sur des applications fréquentables par tous.

Contrairement à OnlyFans, OFTV se veut une adresse fréquentable par tous.

Contrairement à OnlyFans, OFTV se veut une adresse fréquentable par tous.

onlyfans/20min

OnlyFans ne veut plus être réduit qu’à un lieu d’échange de contenus à caractère sexuel. Son propriétaire a officiellement annoncé OFTV, une déclinaison sous forme d’application pour les appareils iOS et Android, On y retrouve de nombreux créateurs habituels d’OnlyFans, mais avec du contenu regardable au travail, «SFW» selon l’acronyme anglophone. «OFTV fournit un moyen super pratique pour les fans de regarder le contenu de leurs créateurs préférés», a commenté Tim Stokely, patron d’OnlyFans, à Bloomberg.

Il n’y a pas de contenu pour adultes sur OFTV

Tim Stokely, patron de OnlyFans

Le média américain a dénombré plus de 800 vidéos avec des cours de danse, de cuisine, de méditation et surtout une série phare, «Unlocked». Celle regroupe des interviews de célébrités comme l’ancienne actrice pornographique Mia Khalifa et la sulfureuse actrice Bella Thorne, habituée de la version «NSFW» d’OnlyFans. Mais pas d’images dénudées assure Tim Stokely.

Toujours selon son patron, il n’est pas prévu pour l’instant de faire payer l’accès à OFTV ni de placer de la publicité sur le contenu. «Comme il n’est pas monétisé et qu’il n’y a pas d’impact direct sur les revenus des créateurs, nous sommes en mesure d’être dans l’App store», a précisé Tim Stokely.

Gratuité douteuse

Durant les derniers mois, OnlyFans a courtisé les investisseurs pour devenir une plateforme davantage «neutre» permettant aux artistes, musiciens et créateurs de monétiser leurs relations avec les fans, à l’exemple de Twitch, YouTube, Patreon ou encore récemment Twitter.

Fin 2020, OnlyFans comptait plus d’un million de créateurs, Belle Delphine, l’un des profils les plus suivis sur la plateforme, revendiquait toucher plus de 1,2 million de dollars par mois grâce à ses abonnés alors que la plateforme prélève une commission de 20% sur les gains.

(laf)

Ton opinion

0 commentaires