ONU: Adolf Ogi quitte ses fonctions
Actualisé

ONU: Adolf Ogi quitte ses fonctions

L'ancien conseiller fédéral, âgé de 65 ans, remet son mandat de conseiller spécial auprès des Nations unies.

Dans sa fonction, il aura oeuvré pour que le sport soit mis au service du développement et de la paix.

En 2001, Kofi Annan, alors secrétaire général de l'ONU, avait nommé Adolf Ogi en tant que conseiller spécial pour le sport au service du développement et de la paix. Bien que le mandat du conseiller spécial fût lié à celui du secrétariat général, le successeur de Kofi Annan, Ban Ki-moon avait demandé à Adolf Ogi d'assurer une période de transition. Après sept années de fonction, il met un terme à ses activités.

«Nous avons posé les fondements», a déclaré lundi Adolf Ogi devant la presse. Au début de son mandat en 2001, l'image du sport oscillait entre records et scandales. Le conseiller spécial a tenté de sensibiliser sur le potentiel du sport pour le développement et la promotion de la paix au sein du système des Nations Unies, avant de s'adresser aux gouvernements, aux organisations et fédérations sportives, aux organisations non-gouvernementales, au secteur privé et aux médias.

Adolf Ogi a pu créer un véritable élan lors de l'Année internationale du sport et de l'éducation physique, célébrée en 2005. Pas moins de 125 pays et des millions de personnes ont intégré cet idée de percevoir le sport comme un instrument au service de la santé, de l'éducation, du développement économique et de la paix. En 2006, le conseiller spécial a fait du «sport pour la paix» sa priorité et mis en oeuvre des projets en République démocratique du Congo et au Libéria. Selon lui, «le sport devient petit à petit la septième langue officielle des Nations Unies». Son successeur sera désigné par le secrétaire général Ban Ki-moon.

Pour le plaisir, la vidéo du mythique discours d'Adolf Ogi alors qu'il était président de la Confédération, à l'occasion du Nouvel An 2000.

(ap)

Ton opinion